L’étrange verdict : il est condamné à 65 ans de prison pour meurtre, mais il n’a pourtant tué personne


Aux États-Unis, il est possible d’être condamné pour meurtre sans même avoir tué quelqu’un. En témoigne une étonnante affaire de cambriolage survenu dans l’Alabama en 2015.


À l’époque, A’Donte Washington, 16 ans, et Lakeith Smith, 15 ans, s’introduisent dans une habitation de Millbrook, Alabama. En ressortant, ils tombent nez à nez avec une patrouille de police. Ils prennent la fuite, une chasse à l’homme s’ensuit. Les agents dégainent et mitraillent. A’Donte est mortellement touché à la nuque. Son complice est arrêté.

A’Donte a bel et bien été tué par l’un des policiers. Aucun doute. Sa responsabilité est rapidement confirmée par les images enregistrées via sa caméra piéton. Le jury l’acquitte toutefois car, selon lui, l’usage de son arme était justifiée dans ce cas de figure. Plus surprenant, Lakeith Smith, a en revanche été condamné la semaine passée pour le… meurtre de son ami, dont le policier est pourtant l’auteur, techniquement. Un verdict plutôt incohérent vu d’Europe.

Lakeith Smith a été condamné à 65 ans de prison: 30 ans pour meurtre, 15 ans pour cambriolage et deux fois 10 ans pour vol. Sa simple participation au cambriolage suffit à lui imputer la responsabilité de la mort de son ami lors de l’opération policière. Le condamné n’a pourtant même pas tiré en retour mais ce « détail » importe peu en matière de droit pénal américain. Une loi appuie en effet cet étrange verdict: celle dite de « la responsabilité du complice » (« accomplice liability »). La définition de ce crime respecte cette logique: si Lakeith n’avait pas participé au cambriolage, A’Donte ne serait pas mort, donc il est un meurtrier.

Dans l’État voisin de Géorgie, en 2017, un jugement similaire avait déjà attiré l’attention. Un homme avait été tué par le propriétaire de la maison qu’il tentait de cambrioler. Son complice, arrêté vivant par la police, avait été condamné pour ce meurtre qu’il n’avait pas commis. Pour les mêmes raisons. Le tireur avait été acquitté pour légitime défense.


Plus incompréhensible encore est le cas de Ryan Holle. Le jeune homme de 20 ans a été condamné à la prison à vie pour avoir prêté sa voiture à des amis pour accomplir leurs méfaits. Or, le vol avait mal tourné, une personne avait été tuée et Ryan Holle accusé de meurtre: « Pas de voiture, pas de conséquences. Pas de voiture, pas de meurtre », avait déclaré le procureur, fier de sa logique implacable.

Sa peine avait finalement été réduite à 25 ans de prison par le gouverneur de Floride.

Source

Voir aussi:

Les bébés de mères obèses sont plus exposés que les autres aux risques de malformations congénitales !
Le plus gros enfant du monde vient d’être opéré après avoir frôlé la mort
Un des plus imposants vestiges architecturaux des Nazis transformé en station balnéaire de luxe
Âgé de 5 ans, il passe à un cheveu de perdre son pénis à cause de son maillot de bain!
Contrairement à ce que l’on pourrait penser, le chocolat peut servirlors de vos performances sportives