Son rendez-vous sur internet finit en cauchemar: Coups de batte, de poêle à frire, d’aspirateur, strangulation…

Molestée à coups de batte de baseball, de poêle à frire, d’aspirateur, avant d’être étranglée par un adolescent sadique : le rencard d’Emily s’est transformé en véritable calvaire.

« Jusqu’à ce qu’elle se brise en deux » : c’est ainsi qu’Emily Harvey, une jeune Anglaise de 19 ans, se remémore son agression à la batte de baseball. « Il m’a battu avec une batte, et lorsqu’elle s’est cassée, il a pris une poêle à frire, avant de terminer le travail avec une tête d’aspirateur lorsque j’étais à terre. »

Par la suite, il va l’étrangler jusqu’à ce qu’elle s’évanouisse…

Pendant l’attaque, le jeune assaillant de 17 ans, soit deux ans son cadet, n’a pas hésité à prendre des photos de sa victime pour les partager avec un ami et son demi-frère. Par miracle, Emily parviendra à s’échapper de son bourreau après son réveil en se rendant dans un appartement voisin pour appeler la police.

L’épisode traumatisant aura duré au moins six heures. Cependant, tout avait commencé bien plus tôt, lorsque les deux jeunes faisaient connaissance sur une application de rencontre bien connue, Badoo. Alors qu’ils plaisantaient et apprenaient à se connaître, Emily va accepter de rencontrer son futur agresseur dans l’appartement de ce dernier. « On a pas mal chatté et il avait l’air vraiment gentil », dit-elle. « Il était drôle, disait qu’il m’aimait bien. On s’envoyait des messages sur Snapchat également. »

« Il m’a dit de venir en promettant qu’il paierait pour le taxi. Comme j’avais l’impression de suffisamment le connaître, j’ai accepté. Au début il était adorable, c’était fun. Puis tout a basculé. »

« Il a endommagé mon téléphone pour que je ne puisse plus l’utiliser. Puis il m’a attaqué. Un moment il était normal. Puis d’un seul coup il devenait fou. »

Le jeune homme a été condamné à 5 ans de prison depuis les événements. « Je ne pense pas que ça soit juste après ce qu’il m’a fait », déclare Emily. « Il devrait être enfermé à vie ».

Source: Mirror

Voir aussi:

Quatre indices qui ne trompent pas pour détecter les troubles alimentaires
Pendant une heure des bénévoles ramassent 15 000 mégots près du Canal Saint-Martin
Quand l’inquiétude tourne-t-elle à l’obsession? 1 personne sur 100 est atteinte!!
Se présenter devant un tribunal pour montrer qu’on est en vie n’est pas une preuve jugée suffisamment convaincante !
À l’age de 34 ans, elle pesait plus de 300 kilos! Admirez ce qu’elle est devenue 2 ans plus tard!