Un geste simple – prendre son pouls – peut aider à se protéger d’un accident vasculaire cérébral (AVC)


Les experts constatent que l’un des facteurs de risque d’un AVC, c’est l’arythmie cardiaque appelée aussi la fibrillation atriale, qui est un trouble du rythme cardiaque. « Quand le cœur devient irrégulier, il ne se vidange pas correctement à chaque contraction ; du sang peut stagner dans les cavités cardiaques et former des caillots qui peuvent ensuite partir dans la circulation, monter au cerveau, boucher une artère et provoquer un AVC », explique le Dr François Rouanet, neurologue au CHU de Bordeaux.


L’arythmie cardiaque touche 1% de la population, en particulier celle qui excède les 65 ans. Ces personnes ont  5 fois plus de malchances d’avoir un AVC que celles qui ne font pas d’arythmie cardiaque.
pp
En plus de l’arythmie cardiaque, d’autres symptômes peuvent indiquer un risque accru de faire un AVC comme l’essoufflement, les douleurs thoraciques, les vertiges ou les palpitations.

Selon le Dr François Liard, vous pouvez essayer de le détecter par vous-même, lorsque votre pouls n’est pas régulier : il y a un risque de faire un AVC. Il conseille de prendre son pouls régulièrement : appliquez l’index et le majeur sur l’artère au niveau du poignet ou sur la carotide située au niveau du cou et mesurez avec une trotteuse de montre ou un chronomètre ». Il ajoute que ce n’est qu’au-delà de 120 pulsations par minute que l’arythmie devient maligne.

Source

Voir aussi:

Faites ceci et votre visage va complètement changer!
Réglez vos problèmes de fermeture éclair une fois pour toute avec un simple un crayon !
Si orchidée ne fleurit pas: Voici ce que vous devez faire!
Voici ce que vous montre votre visage sur votre santé
Voici un remède naturel pour débarrasser des infections fongiques sur vos ongles

Commentaires

commentaires

Les commentaires sont désactivés.