NASA assure: La Terre ne sera pas détruite en septembre

Par la faute de rumeurs insistantes, la NASA a été forcée de démentir l’imminence d’une collision entre la Terre et un astéroïde, annoncée pour la deuxième quinzaine de septembre. « Il n’y a aucune base scientifique – pas même un début de preuve – qu’un astéroïde ou n’importe quel autre objet céleste vienne percuter la Terre à cette période », indique le service spécialisé dans les « objets proches de la Terre ».

ob_79506b_7dbe2f329d-asteroides-surveillanceciel

L’ampleur prise par cette rumeur, colportée par « de nombreux posts de blog et de publications sur le Web » à propos d’une collision dans le golfe du Mexique, ou selon les versions en Amérique centrale, voire en Amérique du Sud, a fini par persuader les scientifiques de la nécessité d’opposer « les faits » aux « rumeurs » : « S’il y avait un “objet” assez gros pour provoquer ce type de destruction en septembre, on l’aurait déjà repéré depuis longtemps. »

Ce n’est pas la première fois que ce scénario est annoncé par des apôtres de l’apocalypse :  les Mayas l’avaient annoncé, Nostradamus aussi et, plus récemment, Paco Rabanne. Mais le Web, « hélas »raffole de ces funestes présages, regrette la NASA.

L’agence spatiale américaine souligne que la probabilité qu’un astéroïde ou une comète frappe la Terre d’ici les 100 prochaines années est inférieure à 0,01 %. Elle rappelle que de petits astéroïdes ou toutes sortes d’objets célestes arrivent sur Terre tous les jours et qu’ils se désintègrent lors de leur arrivée dans l’atmosphère.

Voir aussi:

En Espagne, un français tue sa fille de 3 ans pour faire souffrir sa mère
Dolly a dépensé plus de 17 000 € pour ressembler à Marilyn Monroe, et elle est fière d’être appelée « Bimbo Barbie ».
Pourquoi les grosses fesses attirent irrésistiblement les hommes ?
Un chasseur de 66 ans a été tué dans l’Oregon par un élan qu’il croyait avoir lui-même abattu la veille.
Des détenus avaient dressé une souris qui leur servait à transporter de la drogue en prison