A son retour de vacances, il reçoit une facture de gsm de 77.686 euros, l’opérateur se justifie

Parti une semaine en République dominicaine en janvier dernier, un agent immobilier français a eu la mauvaise surprise de recevoir une facture téléphonique de 77.686 euros à son retour en France.

facturesurpris

Le client assure n’avoir pourtant passé que quelques appels et envoyé que quelques photos durant son séjour. Pas vraiment, selon l’opérateur Bouygues télécoms, qui se justifie dans un communiqué en précisant avoir « relevé une consommation d’un peu plus de 6 Go en République dominicaine ». Un Go correspondant « au visionnage d’environ une heure de vidéo ou à l’envoi de plusieurs centaines de photo ».

De plus, le client aurait été prévenu par sms qu’il dépassait son forfait, comme le veut la loi : « Un email sur notre campagne de prévention lui a bien été envoyé le 16 décembre pour éviter les mauvaises surprises lors des congés de fin d’année et rappeler aux clients la tarification élevée pratiquée sur certaines destinations (notamment en République dominicaine). Un SMS spécifique a bien été envoyé au client pour le prévenir de la tarification élevée pratiquée dans ce pays à son arrivée sur place. Des alertes SMS ont, par ailleurs, été envoyées au client à 50 Mo, 250 Mo, 500 Mo, 1 Go et 3Go entre le 30 décembre et le 5 janvier ».

Par ailleurs, Bouygues a proposé de faire un geste envers son client originaire d’Avignon : « En dépit des consommations avérées, Bouygues télécoms Entreprise a accordé une remise substantielle à ce client avec facilités de paiement, en se basant sur une tarification en zone « Reste du monde » et non plus en zone spéciale », peut-on lire dans le communiqué.

Voir aussi:

Âgé de 31 ans, il se dit amoureux fou d’une femme de 91 ans
Une téléspectatrice sauve la vie d’un animateur en remarquant une anomalie sur son cou
Une grand-mère noie son petit-fils de 4 ans car il «serait mieux au paradis qu’avec elle» !
Une touriste française de 27 ans violée sur une plage par 3 hommes en Espagne
Crier sur son enfant quand il ramène de mauvaises notes? Ce n’est pas la solution !