Âgée de 18 ans, elle a 6 ‘sugar daddy’, gagne près de 20 000 euros par mois et prétend ne pas coucher avec

La Londonienne Chloe Hyams de 18 ans étudie la psychologie et les neurosciences à l’université et espère ensuite obtenir un doctorat et devenir éventuellement un psychologue agréé. Mais dans ses temps libres, elle affirme gagner jusqu’à 18 000£ par mois grâce aux hommes, qui la paient pour sa compagnie.

Chloe voit jusqu’à 6 sugar daddy par mois pour financer ses études et les voit trois ou quatre fois par mois en échange d’une indemnité de 1500 à 3000£ chacun, mais affirme n’avoir aucune relation intime avec eux. Elle explique aussi que le nombre de rendez-vous par mois dépend de sa charge de travail dans son université. ‘Pendant la période scolaire, je verrai entre un et deux par mois, mais lorsque je ne suis pas à l’université, je peux en voir jusqu’à 6 par mois‘ déclare t-elle.

‘Je recherche aussi des voyages, des cadeaux occasionnels et des repas. En retour, j’offre une excellente compagnie et je vois chacun de mes sugar daddy entre deux et quatre fois par mois’ ajoute t-elle.

Et ses sugar daddy sont généreux avec elle, ils lui offrent des sacs, des chaussures, des montres, des vêtements, des bijoux et même des manuels universitaires, ainsi que de l’argent.

‘Je m’assure toujours que mes amis proches soient au courant de ma position et capable de la suivre en utilisant l’application ‘Find My Friends’. Je m’arrange toujours pour rencontrer mes sugar daddy dans un lieu public.’

Une vie de rêve selon elle et que son entourage ne comprend pas forcément…

Voir aussi:

Elle croit être un vampire et pour faire comme eux elle boit le sang de son petit ami et évite la lumière
Marcio Mizael Matolias le « roi » qui vit dans un château depuis 22 ans! Son histoire est incroyable !
Avec encouragement de sa mère, un adolescent meurt en sautant dans le vide avec son parachute fait-maison
37% des femmes ont déjà connu l’orgasme en dormant!
Filmée nue chez elle par des ouvriers, elle veut que son histoire serve de leçon