Elle est dotée d’une particularité incroyable… elle voit le monde à l’envers !

Atteinte d’un dysfonctionnement cérébral, Bojana Danilovic, une femme de 28 ans d’origine serbe, voit le monde à l’envers ! Oui, vous avez bien lu. À L’ENVERS.

Du côté de ses yeux, tout fonctionne bien. Il s’agit donc bien d’une anomalie au sein de sa matière grise ! Une « condition physique neurologique » qui a pris le nom de « phénomène d’orientation spatiale ». Une étrangeté que les médecins et scientifiques de tous bords ne comprennent toujours pas…

bojana

Ainsi, dès qu’elle lit quelque chose, que ce soit un journal, l’écran de son téléphone ou de son ordinateur… il faut qu’elle le retourne ! Des impératifs qui lui causent parfois des complications au quotidien. Comme quand des personnes n’hésitent pas à lui faire remarquer qu’elle tient un journal à l’envers, par exemple. Et ça lui arrive souvent…

Un handicap absolument contraignant lorsqu’il s’agit de conduire un véhicule, du coup ! Ou encore, si l’idée lui vient d’aller visionner un film au cinéma, elle peut oublier… Car pour ce qui est de sa télévision, elle a toujours été retournée aussi ! A l’inverse, imaginez la galère pour se faire une soirée film avec sa famille. Elle l’a expliqué au DailyMail : « Enfant, on avait deux télés. Ma famille regardait l’émission sur la télé principale et moi, je regardais la même émission sur un autre écran… posé à l’envers ». Dingue !

Une chose « amusante » à noter pour la situation de Bojana : lors de sa naissance, elle n’est pas sortie la tête la première mais les pieds devants ! « Logique », aurait-on envie de dire !

Source : Daily Mail

Voir aussi:

Dépressif et sur le point d’être euthanasié, ce chiot est abandonné dans un refuge, le docteur découvre une étrange tique
Une touriste casse un bracelet dans un magasin et s’évanouit après avoir appris qu’il coûtait 44 000 $
Le sergent de l’armée d’Aldershot trafique le parachute de sa femme pour toucher l’assurance-vie et vivre avec sa maîtresse
Il aurait dû être plus prudent en postant des statuts Facebook dégradants envers ses voisins…
Le fait d’être gaucher ou droitier ne résultait pas d’une fonction cérébrale, mais de notre colonne vertébrale