Elle tue son mari après avoir découvert qu’il avait ajouté une chaîne porno à leur forfait de télé

En Arkansas, une femme accusée du meurtre de son mari subit actuellement son procès. La femme de 69 ans aurait explosé de colère en découvrant que son mari avait fait ajouter une chaîne à caractère pornographique à leur forfait de télé, puis elle aurait tué son mari en le fusillant.

Patricia Hill, qui vit à Patricia Hill, fait donc face à une accusation de meurtre suite au décès brutal de son mari, un homme de 65 ans nommé Frank Hill.

Au cours du procès, la couronne a mis en lumière le fait que la femme avait fait annuler à deux reprises la chaîne pornographique de leur abonnement télé. Or, lorsqu’elle a découvert le stratagème de son mari pour une troisième reprise, cette fois-ci, elle a tout simplement décidé de le fusiller.

La confrontation aurait eu lieu dans une remise à l’arrière de la maison du couple, là où l’homme aimait passer du temps.

Suite à une dispute au sujet de l’ajout de la chaîne, la femme est sortie de la remise afin d’aller chercher une arme de calibre .22, puis elle est retournée dans le repère de son mari dans le but de le fusiller.

Les policiers affirment avoir trouvé l’homme décédé sur le sol de sa remise, avec des projectiles dans les jambes et dans la tête, alors qu’une facture de câblodistribution avait été jetée au sol du salon.

La femme a décidé de plaider non-coupable, car elle affirme percevoir la pornographie comme un affront contre elle, mais aussi, contre Dieu.

Les médias locaux ont rapporté que la femme de 69 ans était actuellement détenue pour la période de son procès. 

On ignore encore combien de temps durera le procès et il restera aussi à déterminer la sentence dont elle pourrait écoper dans l’éventualité où le procès se terminerait par un verdict de culpabilité.

Disons que l’annulation de la chaîne aurait évité beaucoup d’ennuis…

Source: Dailymail

Voir aussi:

Une entreprise accorde 6 jours de congés supplémentaires à ses employés non-fumeurs!
Battues, ces femmes s’affichent sur les réseaux pour lutter contre la violence conjugale
Elle se fait poignarder et le public pensait qu’il s’agissait d’une performance artistique
Cet « extracteur de sperme » chinois fait le buzz sur les réseaux sociaux
Quelle honte: Pour recevoir des allocations, la maman disait à ses enfants qu’ils étaient malades pour les forcer à se déplacer en chaise roulante