Le musée Etienne Terrus, à Elne, en France, a découvert que la majorité de ses tableaux sont faux


La mairie d’Elne, près de Perpignan, a découvert à l’occasion de la réouverture du Musée Etienne Terrus que plus de la moitié des œuvres exposées étaient fausses. C’est Eric Forcada, un historien d’art, qui a rapidement émis quelques doutes quant à l’authenticité de certaines d’entre elles. Au total, ce sont donc 82 tableaux sur les 160 que possède le musée qui ont été mis sous scellés par la gendarmerie.


Des bâtiments construits après la mort d’Etienne Terrus en 1922 sont notamment représentés sur certaines peintures signées par l’artiste. D’autres tableaux, signés à postériori au nom de Terrus, et non pas par Terrus en personne, sont également soupçonnés d’être des faux.

« Je me mets à la place de toutes les personnes qui sont venues visiter le musée, qui ont vu des œuvres fausses, qui ont pris un ticket d’entrée, quel que soit le prix. C’est inacceptable », a déclaré Yves Barniol, le maire d’Elne, au micro de France Bleu Roussillon.

Le préjudice est estimé à 160.000 euros pour le musée municipal. La commune, qui avait fait l’acquisition de ces œuvres entre 1990 et 2010, a porté plainte contre X pour faux, usage de faux, contrefaçons et escroquerie.


D’autres artistes catalans pourraient également être touchés par cette affaire. Comme l’explique France 3, il est en effet beaucoup plus facile de contrefaire et de vendre des tableaux de petits artistes régionaux que de maîtres reconnus.

Source: 7sur7.be

Voir aussi:

Trompée, elle roule sur le pied de la maîtresse de son mari avec sa voiture
Il vivait avec un gigantesque nez, maintenant son nez n’est désormais plus un problème
Elle a injecté de l’eau de Javel dans le corps de son bébé de 18 mois car “elle ne l’aimait pas”
Un couple tente d’attirer des fillettes dans leur voiture avec un chiot
Protégez les cheveux pendant la saison de pluie