Monter des escaliers, c’est bon pour la forme… et le cerveau

Une découverte étonnante. Des chercheurs canadiens assurent qu’emprunter quotidiennement des escaliers rajeunit le cerveau humain.


Jusque là, tout le monde s’accordait à dire que ce genre d’exercice était excellent pour entretenir la forme physique. Mais une étude dirigée par Jason Steffener, de l’université Concordia de Montréal, promet un nouveau bénéfice à ceux qui s’y résolvent. Selon leurs conclusion publiées dans la revue Neurobiology of Aging, plus une personne grimpera d’escaliers plus son cerveau paraîtra «jeune», sur un plan strictement physique entendons-nous.
Monter des escaliers
Prendre cette habitude tout au long de sa vie permettrait ainsi de diminuer l’âge de son cerveau de 0,58 an. Pour parvenir à ce degré de précision, l’équipe du professeur Steffener a examiné les cerveaux de 331 adultes en utilisant l’imagerie par résonance magnétique, un outil qui permet de mesurer le volume de matière grise présent dans le cerveau.

Plus il y a d’étages, plus le cerveau reste jeune

Pour mémoire, le vieillissement du cerveau se caractérise par une visible perte de matière grise. L’équipe a donc comparé le volume du cerveau des participants en fonction du nombre de volées d’escalier grimpées par jour. Avec ce résultat frappant. Plus le sujet montait d’étages à pied chaque jour, plus son cerveau demeurait «jeune».


De quoi convaincre les amateurs d’ascenseur de se bouger un peu pour ralentir le vieillissement de leur cerveau. Mais que les studieux se rassurent. L’étude relève également que plus un homme fait d’années d’études, plus son cerveau demeure jeune. Et là, le gain est conséquent. L’âge du cerveau diminuerait de 0,95 an… pour chaque année d’études terminée. Alors si vous voulez garder un cerveau jeune, étudiez et… montez des escaliers.

Source

Voir aussi:

Comment enlever les mauvaises odeurs du frigo? voici 8 astuces
Il bat sauvagement sa copine car elle dormait avec son fils de 4 ans
Un chasseur enregistre des vidéos d’étranges hurlements dans les bois au nord de l’Ontario.
Très fière de ne pas avoir à travailler car son Sugar Daddy paie tout pour elle !
Âgé de 31 ans, il se dit amoureux fou d’une femme de 91 ans