Pour le bien de la planète, cette écologiste remplace le papier toilette par des serviettes réutilisables : « Aucun problème d’odeur »

Une femme a eu une idée qui pourrait être utile à de nombreuses personnes : utiliser des serviettes à la place du papier toilette, fabriqués à partir de tissus d’habillement et lavés séparément.

Jayme Janelle explique qu’elle a un panier de vêtements propres dans sa salle de bain, qui sont placés dans un sac dès qu’ils sont utilisés, puis lavés. En substance, cette femme a remplacé le papier toilette traditionnel par des morceaux de vieux vêtements et réutilisables.

Janelle vit dans une ferme avec ses sept enfants, entourée par la nature. Elle s’est adaptée à la vie en harmonie avec l’environnement, adoptant un mode de vie écologique dans le but de protéger la planète. Pour elle, c’est un sujet tellement sérieux qu’elle en a fait une sorte de mission personnelle.

Depuis quelques années, elle a opté pour ce système inhabituel : elle n’achète pas de papier toilette au profit du tissu de ses vêtements, qu’elle lave ensuite une fois par semaine ou plus souvent si nécessaire.

Jayme a décidé de partager son choix sur Youtube, à travers un tutoriel vidéo dans lequel elle invite les gens à suivre son exemple et à adopter un mode de vie plus écologique.

En plus d’être respectueuses de l’environnement, ses habitudes lui permettent d’économiser de l’argent : « Quelle bénédiction de n’avoir eu à acheter que deux paquets de papier toilette l’année dernière, et ce uniquement parce que nous en gardons à la maison pour nos invités », explique-t-elle.

Les chiffons sont lavés à l’eau chaude et rincés à l’eau froide, parfois avec les vêtements portés. Elle conseille, si vous ne disposez pas d’une machine à laver aseptiques, de faire un pré-trempage et plusieurs rinçages.

En outre, Jayme a choisi d’utiliser uniquement le bidet. Apparemment, la maison ne souffre pas de mauvaises odeurs : « Nous n’avons jamais eu de problème d’odeurs dans nos salles de bains. J’ai eu des invités qui m’ont dit que ma maison sentait bon ».

Certains des internautes qui suivent cette femme ont adopté cette habitude, affirmant l’avoir trouvée utile.

Source: Metro

Voir aussi:

Une pompière se fait licencier «parce que ses publications sur Instagram étaient trop provocantes»
un adolescent de 15 ans, privé de Wifi à cause de ses notes, tue ses parents et son petit-frère
Les pollens sont de retour
Des voleurs tentent de siphonner l’essence d’un bus mais aspirent les eaux usées à la place
Surpris en train de faire l’amour dans un parc, ils continuent malgré les reproches d’un passant