Sévèrement frappée dans une école primaire, cette fillette de 10 ans souffrant de troubles

La jeune Laurence âgée de 10 ans a été victime de violences graves dans une école primaire de Montréal.

L’incident s’est produit dans l’école Notre-Dame-de-Fatima située dans l’arrondissement Rivière-des-Prairies.

Laurence, qui souffre d’un trouble de l’hyper-activité, aurait tiré la boite lunch de l’un de ses camarades. Ce dernier l’aurait sévèrement frappé en retour.


« Le petit garçon, par moyen de défense probablement, s’est mis à la frapper. Le premier coup qui a été donné, c’est celui au visage. D’autres coups s’en sont suivis. C’est là que Laurence a réussi à se sortir de là et aller chercher un intervenant de l’école » explique Pascale Jalbert, la mère de Laurence, à TVA Nouvelles.

Le personnel de l’école l’a ensuite prévenue en insinuant que sa fille avait sa part de responsabilité dans l’incident: « vous connaissez votre fille » ont-ils notamment indiqué à sa mère.

« On m’a dit que si elle n’avait pas tiré sur la boîte à lunch, tout cela ne serait pas arrivé. Je le conçois. Mais est-ce que de tirer sur une boîte à lunch peut justifier cette agressivité et cette violence-là? Je pense qu’il y a ici une échelle de gravité de l’événement » déclare la mère de la victime.

Le garçon coupable de violences aurait également frappé un autre de ses camarades plus tard dans la semaine.

« L’enfant n’a aucune séquelle, mais il reste que pendant la conséquence pour un geste de violence, il en a remis un autre. Ça veut dire que le message comme quoi c’était inacceptable n’est pas passé » ajoute Pascale Jalbert.


La mère de famille veut que les choses changent dans l’établissement et que des mesures drastiques soient prises: « Plusieurs membres du personnel de l’établissement m’ont appelé en me disant que je ne pouvais pas laisser cela comme ça. Ils veulent que les choses changent et disent qu’ils n’ont jamais vu une telle violence à l’intérieur de l’école » assure-t-elle.

Pascale Jalbert a déposé une plainte auprès de la police de Montréal. Un commissaire, surpris par la gravité des blessures de la fillette, a pris en charge le dossier.

Source: TVA Nouvelles

Voir aussi:

Elle refuse de débrancher son mari : Après 3 mois, il se réveille et dit ces deux choses
Elle a sauvé un éléphanteau de la noyade, aujourd’hui il la prend pour sa maman et ne la quitte plus
Ces races de chats qui coûtent une véritable fortune
Impuissante de se relever après une chute dans la neige, une vieille dame de 87 ans a été sauvée par le labrador de ses voisins
L’endroit le plus exclusif au monde: l’île privée de Marlon Brando!