L’avocat

images (1)

Un avocat défendant un homme accusé de vol à l’étalage essaya cette défense créative :
« Mon client a innocemment introduit son bras à travers la fenêtre, le ressortit avec quelques bijoux. C’est son bras et point lui que l’on doit punir. »
Avec un sourire, le juge lui répondit :
… … « Bien Maître, utilisant votre logique, je condamne le bras de l’accusé à une peine d’emprisonnement d’un an. Il peut accompagner son bras en prison ou pas, à lui de choisir… »
A ces mots, l’avocat hilare, s’approche de son client, l’aide à décrocher son bras artificiel, le laisse sur la table et quitte le tribunal avec son client, libre…

Voir aussi:

Poisson d’avril
« Je t’aime à la folie »
Le détecteur de mensonge
Un muet veut acheter des préservatifs
Espèce de menteur !