95 chats vivaient dans des conditions misérables au domicile de leur propriétaire dont la surface était recouverte d’urine et d’excréments

Les autorités américaines ont saisi 95 chats qui vivaient dans des conditions déplorables dans le domicile d’une femme habitant dans le Wisconsin, aux États-Unis. Plusieurs chats ont été retrouvés morts et excréments et urine recouvraient la majorité de la surface de la maison.

C’est une association pour animaux qui a fait la terrible découverte la semaine dernière. 95 chats vivaient dans des conditions déplorables au domicile d’une femme habitant dans le Wisconsin, aux États-Unis. Selon CBS, excréments et urine recouvraient la majorité de la surface de la maison et malheureusement, plusieurs chats avaient perdu la vie.

L’association a travaillé pendant des heures pour saisir les chats qui se cachaient dans les murs et même dans le plafond de l’habitation. « Certains sont atteints d’infections oculaires ou d’infection respiratoire mais dans l’ensemble, les chats sont assez sains. Le plus gros problème est qu’ils sont sous-socialisés », a expliqué Angela Speed, vice-présidente de l’association WHS.

« Beaucoup d’entre eux sont vraiment timides, craintifs et fermés et nous allons donc chercher des personnes qui auront la patience nécessaire pour les adopter », a-t-elle continué.

Une personne a anonymement dénoncé les faits auprès de l’association et la propriétaire des 95 chats a donné ses animaux de son plein gré à cette dernière pour qu’elle puisse les faire adopter, indique CBS.

Le voisin de la propriétaire est sous le choc : « Je suis secoué, je ne savais même pas qu’elle avait des chats ! », a-t-il déclaré. « C’est une personne normale et intelligente ».

Voir aussi:

En découvrant que son rencard amoureux est… un travesti, il saute du 4ème étage !
La durée idéale pour un rapport sexuel parfait selon la science!
Âgée de 101 ans, Amélie coud des masques pour pour les soignants
Un enfant de 11 ans évite le pire pendant son sommeil: la tablette Samsung qu’il avait laissée en charge brûle son lit!
 » Nous avons été arrêtés par TROIS officiers parce que j’avais un grand gars noir dans ma voiture, ils pensaient que j’étais en danger. «