Agé de 91 ans, un homme atteint d’un cancer avoue un meurtre commis il y a 69 ans

autocrop

Atteint d’un cancer et pour soulager sa conscience, un homme de 91 ans a avoué un meurtre qu’il a commis à Londres (Grande Bretagne) en… 1946. Le vieil homme avait abattu une femme d’une balle dans la poitrine devant une boîte de nuit de Carnaby Street.

Il a poussé la porte du commissariat le plus proche et a avoué un meurtre qu’il a commis il y a 69 ans à Londres, alors qu’il était âgé de 22 ans.

En 1946, il a abattu Margaret Cook, danseuse et chanteuse de charme, au Blue Lagoon, un club situé dans Soho, parce qu’elle l’avait escroqué. Il lui a tiré une balle en pleine poitrine à la sortie de la discothèque.

Il s’est ensuite exilé au Canada pour échapper à la peine de mort. Mais, en Angleterre, ce crime n’avait jamais été résolu.

Le meurtrier a ensuite eu une existence de bon père de famille mais, se sachant condamné avec sa maladie, il a voulu soulager sa conscience à l’âge de 91 ans.

L’Angleterre a demandé au Canada d’extrader le vieil homme. Mais la justice canadienne hésite à approuver son extradition alors que, sans sa confession, on n’aurait jamais résolu ce crime.

Voir aussi:

Elle critique sa conduite, il l’abandonne au bord de la route sans argent et sans téléphone.
Ces enfants n’ont jamais été à l’école, savent à peine parler, et se nourrissaient dans les poubelles, ils vivaient dans des conditions déplorables
« Je ne la laisserai pas mourir » : Un homme doit payer 22 000 euros de frais vétérinaires pour sauver un chien gravement malade.
Après 17 ans, le pompier qui l’a sauvée assiste à sa remise de diplôme
Cette mannequin pense qu’elle possède le record du plus petit bikini du monde