Âgée de 18 ans, cette jeune fille accuse deux policiers de l’avoir menottée pour ensuite la violer pendant leur service !

Une jeune femme de 18 ans accuse deux policiers de New York de l’avoir arrêtée pour ensuite la violer. Le plus horrible c’est que ça serait produit sur les heures de travail des policiers.


Selon le New York Daily News, deux détectives et leur superviseur ont dû remettre leur badge et leur arme à feu, car ils font présentement l’objet d’une enquête interne.

La présumée victime affirme: « J’ai été complètement dévastée par ce viol. Maintenant, chaque fois que je vois une police, je suis en panique. »

Celle-ci en s’est même confiée à ce sujet sur les réseaux sociaux sous le nom d’Anna Chambers.

La jeune femme affirme qu’elle conduisait sa voiture avec deux amis à Coney Island, quand deux policiers ont interpellé son véhicule. Les jeunes amis auraient attiré l’attention des policiers, car ils fumaient du cannabis.

Selon l’avocat de la jeune femme, Michael David, celle-ci a été menottée puis transportée dans un endroit désert. Les deux agents ont ensuite forcé la victime à avoir des relations sexuelles.

La jeune femme aurait même dû recevoir des traitements à l’hôpital de New York suite à l’agression qui aurait eu lieu en septembre.


Quant aux accusés, ceux-ci n’ont pas nié le fait qu’ils aient eu des relations sexuelles avec la jeune femme. Toutefois, ceux-ci affirment que la victime était entièrement consentante.

Un porte-parole de la police de New York a assuré à la population qu’une importante enquête à l’interne était en cours.

Source: Independent

Voir aussi:

Quand on est mariée, faire l’amour relève parfois de la corvée
La saison des amours est en approche. Faites le point sur les différents signes astrologiques afin de s’y préparer au mieux!
Brûlée au 3ème degré, on a demandé à son mari s’il l’aimait toujours…vous n’imaginez pas sa réponse !!!
Un triste constat mais qui est pourtant bien réel: Les femmes seraient plus heureuses après la mort de leur mari !
Une jeune a été filmée par des caméras de vidéosurveillance en train de jeter sept chiots à la poubelle