Défigurée après une attaque à l’acide, elle est de retour au boulot après une cinquantaine d’opérations

Marina Tijssen (53 ans à l’époque), technicienne de surface dans un Delhaize anversois, y avait été attaquée à l’acide sulfurique par un homme en février 2015. Aujourd’hui, après une cinquantaine d’opérations, elle est de retour au boulot.


La femme de ménage voit encore un kiné tous les jours et ne peut travailler plus de deux heures par jour.

« Je ne veux pas avoir un traitement de faveur. Il n’y a que l’endroit où j’ai reçu l’acide que mes collègues nettoient. Là, je me fige. Mes collègues m’ont tant soutenue après cette attaque que je ne voudrais travailler nulle part ailleurs, même si c’est là que le calvaire a commencé pour moi », confie Mme Tijssen.

« Le psychologue m’a dit que ce serait bien pour mon rétablissement si j’osais vraiment retourner au même Delhaize. Mes collègues ne me laissent pas une seconde toute seule. Celui qui arrive par l’arrière d’un rayon où je nettoie m’appelle toujours d’abord, pour que je sache que quelqu’un vient », explique-t-elle.

« Il y a vraiment des jours où je n’y pense plus. Mais parfois l’angoisse ressurgit. Et s’il voulait se venger parce qu’il est en prison à cause de moi ? »

L’agresseur, Jelle Frenken, a été condamné en mai par la cour d’appel de Bruxelles à 18 ans de prison pour torture.


Source: Het Laatste Nieuws

Voir aussi:

L’eau de bouteille contient plus de 24 000 produits chimiques, parmi eu des perturbateurs endocriniens
Il s’est réveillé avec un pied noir, il a immédiatement paniqué !
Désespéré, ce chien court après la voiture pour ne pas être abandonné lâchement par ses propriétaires
L’Égyptienne ex-plus grosse femme du monde a perdu 100 kilos!
Voici ce qui arrive à votre corps quand vous mangez 3 dattes par jour