Depuis 9 mois, sa poitrine grossit de façon rapide et devient gigantesque

Lam Phrai Si Nuan, 46 ans, souffre d’une maladie qui laisse tous les médecins locaux sans réponse. Depuis 9 mois maintenant, sa poitrine grossit de façon rapide. La lourdeur de ses seins lui provoque des maux de dos, dans la nuque et dans les épaules. Regardez la vidéo de cette femme dont les seins ne cessent de grossir.

Aujourd’hui, Lam Phrai Si Nuan ne peut plus se déplacer sans béquilles pour la soutenir. Le poids de sa poitrine l’empêche de réaliser de nombreux mouvements et rend ses déplacements difficiles. Elle porte sa poitrine en écharpe, en plaçant un tissu sous ses seins, qu’elle noue derrière son cou. Tout a commencé il y a trois ans. Elle a remarqué que ses seins étaient plus gros que d’habitude. Peu à peu, sa poitrine a pris plusieurs tailles de bonnet. Mais c’est réellement il y a 9 mois, que sa poitrine s’est mise à pousser de façon rapide.

© MCOT, Phitsanulok Hot News

Les médecins locaux sont incapables de lui fournir un diagnostic qui tienne la route. Son sein gauche a d’abord grossi rapidement pendant 4 à 5 mois, puis le droit s’y est mis par après, rattrapant la taille du gauche. À l’hôpital Phutthachinarat de Phitsanulok, dans le centre de la Thaïlande, les médecins n’ont pas pu l’aider. Tout ce dont ils sont certains, c’est qu’il ne s’agit pas d’une tumeur. Elle s’y rendra à nouveau dans le courant du mois de juillet, pour réaliser plus d’examens. Elle craint ne pas pouvoir assumer financièrement les soins qu’on risque de lui proposer. Elle et son mari sont sans emploi, alors elle médiatise son cas, dans l’espoir d’attirer l’attention de donateurs qui seront sensibilisés par sa cause.

Les médecins locaux n’ont pas pu l’aider, mais il semblerait pourtant qu’il s’agisse d’un cas de gigantomastie. Bien que rare, cette condition médicale est connue. L’hypertrophie mammaire est assez répandue, mais lorsqu’elle atteint une taille anormale, on peut parler de gigantomastie, qui souvent se caractérise par un grossissement assez rapide des seins, dû à la croissance incontrôlée des glandes mammaires. Elle peut être la cause d’un excès d’hormones féminines comme la prolactine, les œstrogènes et le progestérone. L’ablation partielle ou la réduction mammaire est recommandée pour les femmes qui souffrent de gigantomastie.

Voir aussi:

La nouvelle astuce qui aide parents et instituteurs à prendre en charge les enfants difficiles
Il coupe son propre pénis après que sa petite amie lui ait annoncé ceci!
Ces délicieuses boissons vous aideront à avoir un ventre plat
Russell, un trisomique de 50 ans, vient de prendre sa retraite après 32 ans de travail chez McDonald’s
Il agresse la fille de 4 ans de son amoureuse et diffuse les images sur Internet