Directrice de l’école, une mère est accusée de torture après avoir enchaîné son fils de 8 ans, prisonnier avec du scotch sur la bouche

Anna Zhitnik, est accusée de torture après avoir enchaîné son fils de 8 ans et l’avoir gardé à la maison en tant que prisonnier. La directrice de l’école âgée de 56 ans, a été arrêtée après une descente de police dans son appartement à Dnipro dans le centre de l’Ukraine, à la suite d’un signalement de ses voisins.

Après être entrés par effraction dans l’appartement, les policiers ont découvert le fils adoptif de Zhitnik, enchaîné à un fauteuil.

Appelé Stas, le garçon était assis par terre, les yeux bandés , les bras et les jambes ligotés. Sa bouche était scellée avec du scotch.

Un collier fait à la main était enroulé autour du cou de Stas et attaché à une chaîne en métal, dont l’autre bord était fixé au fauteuil. Des policiers sous le choc ont libéré le garçon et l’ont emmené à l’hôpital pour qu’il se fasse examiner avant de retrouver Zhitnik au travail et l’arrêter.

Zhitnik a adopté quatre enfants au total et ses voisins la considérait comme une mère ‘attentionnée’. Mais leur avis a très vite changé après que les enfants eurent partagé avec eux les détails de la vie quotidienne de leur famille. ‘Les enfants nous ont montré une photo de Stas prise sur leur téléphone portable, on y voyait Stas ligoté.’ a raconté Tatiana, une voisine. ‘Les enfants ont déclaré que leur mère enchaînait constamment Stas comme punition pour avoir crié. Nous avons donc appelé la police’.

Stas et ses frères et soeurs adoptifs, âgés de 4, 6 et 13 ans, ont été retirés à la mère et placés dans un établissement de réadaptation sociale et psychologique.

Maria Atroshkina, la psychologue qui s’occupe des enfants a déclaré : ‘Ces enfants ont été régulièrement maltraités par leur mère adoptive. Elle utilisait un langage grossier pour les insulter et les enchaînait pour avoir touché à ses affaires. Elle avait aussi un ‘bâton spécial’ pour les frapper. Les enfants sont très attachés les uns aux autres. Ils s’enlacent et s’embrassent constamment. Ils sont très affectueux. Aucun d’entre eux ne veut retrouver leur mère. Ils ont peur d’elle’.

Lors d’une audience Anna Zhitnik a été inculpée de maltraitance, de torture, de privation illégale de liberté et de négligence parentale. Elle a été assignée à domicile pendant deux mois et risque 10 ans de prison si elle est déclarée coupable.

Source: Dailymail

Voir aussi:

Âgée de 100 ans, elle n’a aucune envie de prendre sa retraite
L’utilisation intensive des smartphones fait grandir d’étranges « cornes » osseuses
Les chiots réagissent positivement au langage « chien », ce langage aigu et gaga proche de celui réservé aux bébés!
Voici pourquoi les hommes ont un plus gros nez que les femmes
Il n’a pas pu dire au revoir à sa maman mourante… car le personnel de l’hôpital ne savait pas où elle se trouvait!