Elle aide à éviter un massacre dans un lycée en dénonçant son propre fils à la police

Le massacre d’Uvalde est encore dans toutes les têtes. Comment un jeune d’à peine 18 ans peut commettre une telle abomination ? Comment éviter que cela ne se reproduise ? L’histoire de Nicole montre ce à que certains parents sont confrontés. Elle a trouvé un journal avec tous les détails du massacre que son fils souhaitait mettre en oeuvre.

Lorsqu’elle a trouvé les écrits de son adolescent de 17 ans sur son lit, elle l’a immédiatement signalé aux autorités. Et pour cause, le journal contenait des détails alarmants sur un potentiel massacre à l’école que le jeune homme prévoyait de mettre en place.

Son fils avait comme projet de commettre un massacre, à la malheureusement célèbre date du 20 avril qui marque l’anniversaire du massacre de Columbine.

La police a fouillé la chambre du garçon, à la recherche d’autres preuves accablantes. Pour Nicole, il n’a pas été facile de dénoncer l’enfant, mais le chef de la police du PPIRPC, Troy Tomaras, a grandement apprécié son courage.

« La maman était bouleversée, elle aime son fils. Ce n’était pas facile pour elle, mais elle a fait le bon choix. Elle voulait empêcher un massacre et fournir à son fils toute l’aide dont il avait besoin », a déclaré l’agent Tomaras.

La police a arrêté le jeune homme et l’a placé en centre de rééducation. 

La maman a expliqué qu’elle avait essayé de trouver un sens innocent dans les écrits de son fils de toutes les manières imaginables. Au début, elle croyait que les détails dans le journal étaient un exercice d’écriture créative pour l’école. Cependant, Nicole a compris que son fils avait besoin d’aide.

« Je suis inquiète pour sa santé mentale, il a besoin d’aide … parfois, la vérité fait mal. »

Nicole a été saluée pour son geste courageux, mais la femme n’en est pas fière.

« Je sens que j’ai fait quelque chose de mal », a- t-elle déclaré.

Cependant, elle reconnaît que maintenant l’école est en sécurité parce que son enfant est traité. Selon certaines personnes, le jeune homme devrait être enfermé dans un hôpital psychiatrique et non en centre de rééducation.

Source: Upworthy.

Voir aussi:

Sa caméra de chasse, placée dans la forêt, filmait davantage de couples en train de faire l’amour que de gibier
Pour fêter les 100 ans d’une de ses pensionnaires, une maison de retraite fait venir deux stripteaseurs rien que pour elle, pour son plus grand plaisir
Ce père a sauvé la vie de son fils grâce à une photo qu’il a pris de son enfant avec un smartphone
Âgée de 27 ans, elle s’est mariée avec le père de 54 ans de sa meilleure amie.
Beaucoup de femmes pensent connaître leur intimité sur le bout des doigts. Pourtant, il existe certaines choses sur le vagin que la plupart d’entre elles ignorent