Il viole sa belle-fille de douze ans et lui fait deux enfants

Il est de ces monstres tapis dans l’ombre qui n’attendent que la vulnérabilité de leurs victimes pour sévir. C’est le cas de cet homme qui est allé jusqu’à violer la fille de sa compagne et a même fait 2 enfants de cette liaison. Ce criminel a écopé de 2 ans de prison, une peine minimale en Roumanie, le pays où a eu lieu cette histoire terrible. Aujourd’hui, il conteste cette peine qu’il estime trop longue.

C’est en 2014 que s’est déroulée cette histoire d’un tragique indicible. Présentant quelques similitudes avec l’affaire Fritzl qui a ébranlé l’Autriche, ce pédophile a violé à multiples reprises sa belle-fille de 12 ans et lui a fait deux enfants. Lorsqu’il a commis les faits, ce monstre appelé Varga était en couple avec la mère de la pauvre fille mineure. Seulement, cette dernière est complice de ces actes indicibles en raison de sa stérilité. Puisque cette femme sans scrupules ne pouvait donner un enfant à son petit ami, elle a décidé de sacrifier sa fille. Un an plus tard, cette adolescente allait donner naissance au premier fils du criminel. Une histoire qui glace le sang et qui a interpellé la police lorsque les médecins de l’hôpital où est né ce bébé ont signalé ce cas intriguant.

Suite à cette terrible découverte, les autorités découvriront que la victime a été prise en otage par ce couple sans cœur. Après avoir été condamné à deux ans de prison, le pédophile a fui la ville en enlevant sa victime et son enfant. C’est seulement un an après cet enlèvement que la victime a été signalée dans une ville voisine, un autre enfant dans les bras. Une nouvelle naissance encore engendrée par ce criminel multirécidiviste. Ce signalement permettra aux autorités qui recherchaient la victime, à la retrouver. A ce moment-là, elle est interrogée et leur explique son histoire. Son beau-père était bien le géniteur du deuxième enfant et ce dernier a pris la fuite avant qu’elle ne donne naissance à son bébé. Un acte sordide qui lui vaudra une arrestation après quelques années de cavale.

Quatre ans après ce crime, le beau-père est enfin arrêté avant son placement en détention provisoire. Sentence : la cour le fait écoper de 2 ans de prison pour agression sexuelle sur une mineure. Seulement, au lieu de plaider coupable et d’accepter sa peine, Varga fait appel à l’aide de ses avocats. L’affaire est toujours en cours et l’on attend la délibération du tribunal suite à cette contestation de décision de justice. Pour l’heure, la victime et ses enfants sont placés en centre pour mineures. On ignore toujours où est la  maman de cette jeune adolescente complice de ce crime affligeant.

Si dans le cas de Varga la mère est consentante, il arrive que l’enfant soit victime d’agression sexuelle au sein de sa propre famille, ce qui rend l’identification de ce crime très complexe. En Europe, un enfant sur 5 est victime d’abus d’une forme ou d’une autre. Pour lutter contre ce fléau familial, le Conseil de l’Europe a proposé une règle baptisée « On ne touche pas ici ! » afin d’empêcher de pareils sévices qui peuvent briser la vie de ses victimes.

Il s’agit de faire respecter les frontières de son intimité en empêchant les adultes de toucher les zones couvertes par des sous-vêtements. Expliquer à son enfant qu’il existe des actes interdits est indispensable pour que ce dernier prenne conscience de ce risque qui peut parfois être commis par les personnes les plus proches de l’entourage.

Source:  The Sun

Voir aussi:

Le SDF venait se réchauffer chez un boulanger, il lui sauve la vie
Presque toutes les couches pour bébé contiennent des produits toxiques!
« Pas d’écrans avant 3 ans »: Une campagne visant à sensibiliser les parents de jeunes enfants.
Un inhabituel cortège funéraire d’un homme politique: Une cinquantaine de danseuses de pole dance en tenue légère noire sur les toits de pick-ups colorés!
Les homards ne pourront plus être plongés vivants dans l’eau bouillante En Suisse