« Je suis célibataire et je n’ai pas eu de relations sexuelles avec personne, mais je suis enceinte »

Michele Elizaga n’est peut-être pas une mère comme les autres, mais elle pourrait inspirer bien d’autres femmes à suivre sa voie! Michele ne regrette rien et elle se dit prête à accompagner son enfant qui est atteint de trisomie 21.

Dans un texte très touchant qu’elle a partagé auprès du populaire site Love That Matters, Michele Elizaga a confié qu’elle a longtemps attendu de trouver la perle rare avant d’avoir un enfant : « J’ai été célibataire pendant la majeure partie de ma vie d’adulte et je n’ai jamais perdu espoir d’être marié. Mais comme je me rapprochais de plus en plus de 40 ans, puis quand j’ai eu 40 ans, je me demandais si j’allais avoir un jour des enfants. »

C’est finalement à la suite d’une discussion que Michele a réalisé que sa situation en tant que célibataire ne devait pas être un obstacle pour elle : « À mi-chemin de ma quarantième année de vie, je suis allée chez ma meilleure amie pour boire un verre de vin et avoir un rattrapage bien nécessaire sur toutes les choses de la vie et la fin de notre conversation, j’ai été illuminée par quelque chose que je ne m’attendais pas à ce qu’elle dise… Tu peux être maman. »

Michele a donc commencé à chercher des spécialistes, puis après une multitude de tests médicaux, elle a enfin pu arrêter son choix sur un donateur: « Le donateur en particulier que j’ai choisi a servi sa communauté à titre d’agent de police et avait déjà servi son pays dans les Forces aériennes. La chose dont il était le plus fier dans la vie était d’élever ses enfants, et il expliquait avoir fait un don pour vraiment aider les autres qui autrement ne seraient pas en mesure d’avoir un enfant. »

Vers la fin de sa grossesse, Michele a appris qu’il y avait neuf chances sur dix pour que son bébé soit atteint de trisomie 21 et c’est pourquoi les médecins ont ordonné que sa grossesse prenne fin au plus tard à 39 semaines. Puis, au moment de l’accouchement, la mère a craint le pire : « Plus tard, j’ai appris que la fréquence cardiaque de Matthew était en baisse pendant que je poussais, donc ils ont dû le faire sortir rapidement par césarienne d’urgence. Malheureusement, j’ai dû être placée sous anesthésie générale, alors je me suis réveillée dans la salle d’opération sans mon bébé. […] J’ai passé quatre jours à me remettre de la césarienne […] »

Au moment de partager son témoignage, Michele a expliqué que son bébé Matthew était alors âgé de quatre mois et demi et qu’il était maintenant en sécurité à la maison.

Malgré toutes les épreuves qu’elle a rencontrées au cours de cette grossesse, Michele ne regrette rien et elle se dit prête à accompagner son enfant qui est atteint de trisomie 21 : « Je suis encore nouvelle dans tout cela, mais je peux dire que le rôle de mère monoparentale, ce n’est pas pour les faibles de cœur. Tout comme d’avoir un enfant ayant des besoins spéciaux. Mais le simple fait que Matthew m’ait choisi a été le plus grand cadeau que j’ai jamais reçu. »

Source: Love That Matters

Voir aussi:

Défigurée après une attaque à l’acide, elle est de retour au boulot après une cinquantaine d’opérations
Enceinte de quadruplés après l’accouchement quand elle voit leur visage c’est la surprise!
Cette maman et ses 3 enfants sont sdf, lorsque son employeur découvre sa situation ce qu’il fait va changer leur vie!
Voici comment nettoyer facilement une casserole brûlée
Un homme survit par miracle à l’attaque d’un tigre en faisant le mort