Il reçoit un message de sa mère lui demandant de payer 230 euros par mois pour continuer à vivre chez eux! Quelques heures plus tard, c’est le drame

Le 2 octobre dernier, la mère d’Elliot a retrouvé son fils pendu dans sa chambre. Âgé de 18 ans, le jeune garçon avait une relation stable avec sa petite amie et travaillait déjà comme commis de cuisine tout en poursuivant ses études. S’il avait été victime de harcèlement à l’école quelques années plus tôt, la situation semblait être rentrée dans l’ordre.


Pour les enquêteurs, les raisons qui l’ont poussé à passer à l’acte sont bien différentes : sa mère, qui louait plusieurs chambres de sa maison de Stony Stratford, venait de lui envoyer un sms pour lui demander de « payer 200 livres sterling par mois » s’il voulait continuer à vivre chez elle et son beau-père : « Les autres chambres coûtent 500 livres sterling, donc c’est un bon deal », lui aurait envoyé sa mère par sms.

Elliot avec sa mère.

Elliot avec sa mère.

Cette demande aurait provoqué un énorme choc émotionnel chez le jeune garçon. Il travaillait dur et avait déjà économisé plus de 2.000 livres sterling qu’il comptait utiliser pour voyager, explique le Sun. Il aurait donc eu du mal à supporter cette requête provenant de sa propre mère : « Je ne réalisais pas à quel point il économisait son argent », a expliqué la mère au tribunal : « Il travaillait dur, et ce n’était pas une question d’argent, mais je voulais qu’il devienne responsable. Je n’aurais pas dû lui envoyer ce sms, j’aurais dû lui en parler en face, même si je suis sûre que ce n’est pas la raison qui l’a poussé à en arriver là ».


En attendant, le rapport de police est clair : le message de sa mère a bien eu un impact important sur son moral : « Sa copine a été en contact avec lui jusqu’à 2 heures du matin ce jour-là, et assure que le sms de sa mère l’avait contrarié ».

Voir aussi:

8 erreurs que l’on commet tous sous la douche
La batterie de sa cigarette électronique a explosé dans sa poche
Arthrose : le paracétamol est-il utile ?
Une fois que vous lisez ceci, vous ne jetez jamais ces sachets qui viennent avec les chaussures
Une infirmière de 28 ans est soupçonnée d’avoir tué huit bébés