Lors de la compétition internationale de natation à Budapest, Les organisateurs lui refusent une minute de silence en hommage aux victimes des attentats de Barcelone: il plonge… une minute après tout le monde

Ce week-end lors d’une compétition internationale de natation (championnats du monde masters, à Budapest), Fernando Alvarez, nageur espagnol, avait demandé qu’une minute de silence soit observée en mémoire des victimes des attentats de Catalogne.
La Fina, Fédération internationale de natation, lui a opposé un refus ferme.


Du coup, lors de son 200 mètres brasse, Fernando Alvarez a plongé… une minute après tout le monde.

«Ils m’ont dit que ce n’était pas possible car on ne pouvait pas perdre une minute, a-t-il confié à des médias espagnols. Je n’ai pas bougé, comme quand ils disent ‘garde-à-vous’ à l’armée. Je suis parti une minute plus tard. Mais cela m’est égal, je me sentais mieux que si j’avais gagné tout l’or du monde.»

Voir aussi:

Ces types de personnes qui ne doivent jamais consommer du gingembre
Voici des techniques naturelles pour en finir définitivement avec des aisselles foncées
C’est confirmé: Votre chien comprend ce que vous dites!
La mort d’Amelia Earhart, première femme à traverser l’Atlantique en avion et en solo, enfin élucidée?
Une Chinoise porte son petit ami sur son dos à travers les inondations pour sauver ses chaussures en cuir!