Sa propre mère a organisé son viol à l’age de 16 ans par un obèse pédophile puant.

Une histoire très troublante d’une mère qui a volontairement drogué sa fille de 16 ans avant de laisser le champ libre à son conjoint obèse pour la violer.


C’est la victime qui a décidé de briser le silence en révélant les détails de son histoire sordide.

C’est en 2005 que Peta Butler a été piégée par sa mère qui avait organisé son horrible viol dans une chambre d’hôtel de Toowoomba, à l’est de Brisbane.

La mère avait attiré sa fille dans son piège en l’amenant avec elle à ce qu’elle appelait un voyage de filles.

Mais tout ça n’était qu’un plan afin de fournir à l’agresseur une « version plus jeune de la mère ».

Aux dires de Peta, elle n’arrivera jamais à oublier l’odeur de son agresseur uniquement connu sous le pseudonyme de Thommo.

Après avoir rendu inconsciente sa fille en lui fournissant des boissons alcoolisées, la mère a laissé Peta dans la chambre en sachant très bien que ce qui se produirait ensuite.

5 minutes plus tard, Thommo entrait dans la chambre.

Peta s’est réveillée et a tenté de quitter la chambre, mais l’homme corpulent lui a aussitôt bloqué la sortie.

Le viol n’aura peut-être duré que quelques minutes, mais les images et les souvenirs associés à cette épreuve insurmontable lui resteront à jamais gravés dans sa mémoire.

Peta affirme qu’elle a fait tout en son possible pour se libérer du violeur, mais le poids de l’homme obèse l’empêchait de faire quoi que ce soit.

Quant à la mère, celle-ci attendait sagement à l’extérieur de la chambre que Thommo ait fait ses besognes.

Pour sa part, Peta souhaitait de tout son coeur que sa mère surgisse dans la chambre pour lui venir en aide, mais en vain.

Une fois que Thommo est sorti de la chambre, Peta aussi en est sortie, le visage en larmes et sa mère l’a réconfortée en lui donnant un câlin.

C’est à ce moment que Peta a compris que sa mère était très consciente de ce qui venait de se produire.

Mais le cauchemar n’allait pas s’arrêter là pour elle, car quelques minutes plus tard, elle allait réaliser que Thommo allait partager la même chambre d’hôtel qu’elle et sa maman.


Pour ajouter à l’injure, c’est Thommo qui a reconduit la mère et sa fille à l’autobus afin qu’elles puissent retourner à la maison.

La mère de 47 ans a été condamnée à 4 ans de prison.

Il aura fallu 10 ans à Peta afin d’assembler tout son courage pour dénoncer sa mère.

Enfin, Thommo n’a jamais été retrouvé et il court toujours en liberté.

Source: DailyMail

Voir aussi:

Voici 4 conseils pour prévenir ou combattre la mauvaise haleine
Une ourse tue son bébé et se suicide pour éviter la torture!
Pratiquer ces 5 petits gestes au quotidien pour oublier le mal de dos au travail
Une présentatrice radio originaire de Nouvelle-Zélande s’est confiée au sujet de son incapacité à avoir des enfants. À 40 ans, elle regrette d’avoir « laissé passer sa chance ».
Les erreurs que vous faites avec vos sous-vêtements