Un sans-abri empoisonné à l’arsenic après qu’un homme lui donne des frites dans la rue.

Une histoire cruelle nous vient d’Angleterre où un sans-abri a été empoisonné à l’arsenic après que quelqu’un lui ait donné des frites dans la rue. Il ne faut vraiment pas avoir de cœur pour faire une chose pareille.

En effet, dans la ville de Liverpool, un sans-abri a été empoisonné à l’arsenic après que quelqu’un lui ait donné des frites dans la rue. L’homme de 30 ans s’est réveillé à l’hôpital sans vraiment comprendre ce qu’il s’était passé. Les médecins lui ont annoncé qu’ils avaient retrouvé de l’arsenic dans son organisme et c’est plus ou moins la seule explication qui lui ont donné sur la raison de sa présence à l’hôpital.

Bruno Levesque / IP3 Paris France 10 mars 2020 Illustration un sans domicile fixe avec un masque respiratoire de protection contre les virus.Illustration of a homeless man with a respiratory protection mask against viruses March 10, 2020 (MaxPPP TagID: maxnewsfrfour418477.jpg) [Photo via MaxPPP]

Si le corps médical n’a pas pu lui expliquer pourquoi il a perdu connaissance et pourquoi il s’est réveillé à l’hôpital, le sans-abri a sa petite aidée, explique Metro News. En effet, une des dernières choses dont il se souvient est d’avoir mangé des frites qu’un passant lui avait données dans la rue. Il est donc presque certain que le poison se trouvait à l’intérieur puisqu’après ses souvenirs sont très flous.

Pour celles et ceux qui ne sont pas familiers avec l’arsenic, il s’agit d’un poison très puissant qui peut s’avérer très nocif pour l’homme si une trop grosse dose est ingérée. D’ailleurs, dans certains cas de surdos, il peut être mortel. Le sans-abri a donc eu de la chance de se sortir vivant de cette mésaventure parce que cela aurait pu très mal terminer. Le coupable risque d’être difficile à retrouver parce que le sans-abri n’a pas vraiment de souvenir de son apparence.

Malheureusement, ce climat hostile envers les sans-abris n’est pas nouveau, indique Metro News. En effet, une histoire similaire était arrivée en novembre dernier où un passant avait jeté des feux d’artifice sur un autre sans-abri. Il avait eu des blessures assez sérieuses. C’est vraiment dommage de s’en prendre à des gens qui n’ont aucune ressource, on espère que cela ne se reproduira pas à l’avenir.

Source: Metro News

Voir aussi:

Une aide-enseignante de 27 ans accusée d’avoir eu des relations sexuelles avec deux garçons de 15 ans dans la piscine de son immeuble
Un ancien soldat retrouve son amour de jeunesse rencontrée il y a plus de 70 ans
Ces enseignantes ont toutes été mêlées à des scandales sexuels en 2018
Il met du détergent dans le café de sa locataire pour pour abuser d’elle
Lors d’une corrida, un taureau s’acharne contre un matador, le laissant entre la vie et la mort:«C’est un miracle qu’il soit en vie»