Une femme anticipe l’accouchement pour permettre à son partenaire en phase terminale d’embrasser sa fille

Jamie Hunter, un jeune entraîneur qui a découvert qu’il souffrait d’une maladie en phase terminale juste au moment où il attendait son premier enfant tant désiré. Pour cette raison, sa compagne et mère de sa fille, Beccy Flint, a choisi de donner naissance à sa fille plus tôt que prévu afin que Jamie puisse la connaître et la serrer dans ses bras dans ses derniers jours. Comme si cela ne suffisait pas, le chagrin de Beccy suite à la perte du père de sa fille a été confronté à d’autres obstacles.

Jamie et sa compagne Beccy ont appris qu’ils attendaient leur premier enfant en 2019 : la date d’accouchement était prévue pour la fin du mois de mai 2020. Cependant, en octobre 2019, Jamie a commencé à souffrir de douleurs invalidantes. Il s’est rendu chez le médecin et a découvert qu’il avait un cancer du rein au mois de mars suivant : malheureusement, il était déjà en phase terminale et ne tiendrait probablement pas à temps pour connaître sa petite fille.

Beccy a donc décidé d’avancer l’accouchement au huitième mois de grossesse, afin de donner à Jamie la chance de tenir sa fille Harper-May dans ses bras : l’accouchement s’est déroulé sans problème et Jamie a pu prendre sa fille dans ses bras. Il était radieux car il avait toujours voulu être père, mais malheureusement la joie s’est vite transformée en tristesse. Jamie est décédé deux jours seulement après la naissance de la petite Harper-May. À la douleur de perdre Jamie, Beccy a dû ajouter la colère et la frustration d’une bataille juridique.

La jeune maman a dû se battre pendant deux ans pour obtenir que le nom de son partenaire figure sur l’acte de naissance de leur bébé. L’ensemble du procès lui a coûté pas moins de 4 000 euros. Tout cela parce que Beccy et Jamie n’étaient pas mariés.
« Quand j’y repense, je ressens toujours autant de colère : si nous avions été mariés, ils ne se seraient pas opposés à l’enregistrement de la paternité du bébé. Tout ce calvaire juste parce que la loi est tellement obsolète. Aujourd’hui, de nombreuses personnes ne sont pas mariées lorsqu’elles ont des enfants », a commenté Beccy.

Elle a même dû passer un entretien avec les services sociaux, au cours duquel ils lui ont demandé d’expliquer pourquoi Jamie voulait devenir père et de prouver qu’elle était une mère compétente : « Toutes ces difficultés découlaient du fait que Jamie n’était pas présent pour prouver son consentement à signer les papiers de paternité. »
Deux ans après la naissance de Harper-May, Beccy a finalement obtenu un certificat de naissance au nom de Jamie.

Source : Mirror

Voir aussi:

Après deux ans de séquestration par un étudiant, une adolescente parvient à s’enfuir
Pour la mémoire de sa femme décédée, il plante 6000 arbres
Une Chinoise porte son petit ami sur son dos à travers les inondations pour sauver ses chaussures en cuir!
Une Américaine a reçu un avertissement au travail à cause de serviettes hygiéniques
Oseriez-vous franchir un pont suspendu en verre?