Une pompière se fait licencier «parce que ses publications sur Instagram étaient trop provocantes»

Dans le Colorado, aux États-Unis, une jeune femme a été licenciée par son employeur car elle postait des clichés jugés trop sexy sur les réseaux sociaux. Pompière, Presley Pritchard a décidé de porter plainte pour licenciement abusif.

Presley Pritchard a vécu la douloureuse expérience d’un licenciement alors qu’elle réalisait le boulot de ses rêves, celui d’être pompière et secouriste. L’Evergreen Fire Rescue a justifié cet acte par l’activité Instagram de la jeune femme, que l’organisation a jugée trop floue. En effet, cette dernière possède un compte suivi par près de 140.000 abonnés, où elle poste des contenus sponsorisés en rapport avec le fitness.

L’employeur de cette ancienne pompière estime que la frontière entre vie personnelle et vie professionnelle était devenue trop floue, relaie BFMTV. Plusieurs collègues, mais aussi des citoyens, jugeaient certaines de ses publications trop osées.

En effet, ceux-ci visent des clichés de la jeune femme qui prend la pose en uniforme de travail. Le patron de Presley lui avait donné cinq jours pour supprimer les photos, ce qu’elle avait refusé car elle jugeait la décision sexiste et infondée. Elle aurait par ailleurs reçu l’autorisation de poster ces photos.

L’ancienne pompière déplore un milieu encore gangrené par le sexisme, comme elle l’explique à Vice : « C’était quotidien. C’était comme marcher sur des œufs. C’est très hypocrite. C’est nul. Les calendriers de pompiers sexy sont monnaie courante, mais si c’était des femmes, tout le monde les traiterait de ‘sal****’. Pour les mecs, c’est normal. »

Voir aussi:

Voici 8 secrets de maths qui vont vous changer la vie !
On sait enfin à quoi sert la partie Bleue de la Gomme?
Saglana Salchak, 4 ans, parcourt 8 km dans la taïga pour sauver sa grand-mère
Après 12 heures de douleur aiguë, elle a trouvé un remède simple et efficace contre son mal de tête
Il s’amuse comme un fou dans le jardin, quand ce chien rentre dans la maison, son maître est sous le choc!