Aspasia travaille pour la première fois à 95 ans : « Je n’avais jamais connu ce sentiment »

Une femme vivant au Brésil , à plus de 90 ans, s’est lancée pour la première fois dans le monde du travail. Aspasia a décidé de changer de vie en 2019, à l’âge de 92 ans, car après avoir élevé enfants et petits-enfants, son quotidien était devenu un peu trop monotone.

Un jour, sa petite-fille Fabiana lui a montré un personnage religieux réalisé avec un type de tricot spécial appelé amigurumi. Fascinée par cette technique japonaise, elle a décidé d’apprendre à réaliser elle-même ce type de poupée pour la première communion de son arrière-petit-fils. Avec sa fille, elle a confectionné des petits anges et le résultat a ravi tous les invités qui lui ont demandé si elle faisait aussi ce genre de travail contre rémunération. La femme a donc choisi d' »arrondir » ses fins de mois en demandant une petite rémunération, mais c’est rapidement devenu une véritable source de revenus. « Je ne m’attendais pas à un tel succès ! Je suis veuve et je vis de mes revenus, j’ai donc toujours eu l’aide financière d’un fils, mais maintenant je n’en ai plus besoin. Le fait de disposer de mon propre argent m’a procuré un sentiment de grande liberté », a déclaré la femme âgée.

« Toute ma vie, je me suis occupée de la maison et j’ai pris soin de mon mari et de mes enfants. J’ai fait des petits boulots parce que j’avais besoin d’occuper mon temps, en plus de la lecture et de l’aquagym. Je n’ai jamais envisagé de travailler, mon mari n’aurait pas été d’accord. Aujourd’hui, je vois un autre type de vie pour les femmes : je trouve que l’indépendance de ma nièce Fabiana est merveilleuse », a déclaré Aspasia.

Amusée par le succès de sa grand-mère, Fabiana a ouvert un compte pour promouvoir ses poupées, et là encore, Aspasia a connu un succès retentissant : « La demande est énorme. Je n’arrive pas à faire face. J’ai déjà dû faire appel à trois aides », a-t-elle déclaré. La grand-mère a également reçu des commandes en dehors du Brésil : elle pense avoir déjà vendu plus de 700 poupées, même au Canada et au Portugal.

« Je suis très fière de mon travail. Je vois des gens qui me remercient, qui m’envoient des messages et cela me rend très heureuse », a déclaré Aspasia. Une femme comme elle est la preuve vivante qu’il n’est jamais trop tard pour réaliser ses rêves.

Source : Estadao

Voir aussi:

réseaux 3G et 4G, des films, couette et apéro: un jeune homme installe son salon dans le métro
Le chien le plus vieux de tous les temps a été retrouvé : Voici Bobi, un chiot de 30 ans.
Une femme de 89 ans met en fuite son braqueur avec un club de golf
France: Il sera interdit de fumer dans une voiture transportant des enfants de moins de 12 ans
Deux femmes, en couple, ont porté le même bébé : c’est le premier cas en Europe