10 signes du cancer du colon

Le cancer du colon est l’une des formes les plus communes de cancer. Il se forme à l’intérieur du colon ou dans le rectum. Un homme sur 14 risque d’être affecté par le cancer du colon à un moment de sa vie, et une femme sur 15 risque également d’en être touchée. Dans les pays industrialisés, du fait de notre mode d’alimentation, les taux de cancer du colon sont plus élevés que la normale. Aux Etats-Unis par exemple, le cancer du colon est plus courant qu’au Japon. Un symptôme du cancer du colon est quelque chose qui peut aider à le détecter plus rapidement.


En effet, le cancer du colon peut être héréditaire mais il est aussi très souvent causé par une alimentation spécifique, de type industrielle. Comme pour tout cancer bien entendu, la plupart des causes de celui-ci sont encore inconnues. Il s’agit de connaître les signes avant-coureurs du cancer du colon afin de pouvoir le repérer et le traiter de la manière la plus efficace possible. Plus un cancer est repéré tôt, plus les chances de se rétablir sont grandes.

1. La constipation


Lorsque l’on est souvent constipé, cela peut être un symptôme du cancer du colon. En effet, une étude publiée en 2011 dans the Asia Pacific Journal of Cancer Prevention montre le lien existant entre la constipation chronique et le risque de cancer colo-rectal. De plus, l’utilisation régulière de laxatifs peut augmenter les chances de contracter un cancer du colon à un moment de sa vie. Ce lien peut s’expliquer de plusieurs façons.

Une tumeur présente au niveau du colon peut en effet obstruer les voies et rendre l’élimination des selles plus difficiles. Cela résulte donc en une constipation chronique sans explication et sans qu’un changement d’alimentation ne règle le problème. Si l’on remarque que l’on va soudainement beaucoup moins souvent aux toilettes ou que l’on souffre souvent de constipation, il est important de consulter son médecin très rapidement.

2. La diarrhée


Une diarrhée fréquente peut également être un symptôme du cancer du colon. Si vous souffrez d’une diarrhée qui dure sur plus de quelques semaine, cela devrait vous alerter et vous pousser à consulter un médecin au plus vite. En effet, lorsqu’une tumeur obstrue les voies, le passage difficile des selles peut rendre celles-ci plus liquides et causer une diarrhée chronique. Il est possible que s’alternent des phases de constipation et des phases de diarrhée.

Il est aussi possible que la personne touchée souffre de gaz, de nausées fréquentes et de vomissements. En effet, une tumeur présente dans le tube digestif peut irriter l’intestin et causer divers troubles de la digestion. Il est donc, dès l’arrivée de ces signes, extrêmement important de prendre au plus vite rendez-vous chez votre médecin. Plus une tumeur sera diagnostiquée rapidement, plus vous aurez de chances de la traiter et d’en sortir indemne.

3. Le sang dans les selles


La présence de sang dans les selles peut également être un symptôme du cancer du colon. En règle générale, le sang dans les selles est causé par des hémorroïdes : une fragilisation des veines au niveau du rectum, qui saignent lors du passage des déchets à ce niveau du corps. Le sang est généralement de couleur rouge vif. Cependant, si vous remarquez du sang de couleur plus foncée voire même noire, cela peut être un signe du cancer du colon.

Que le sang présent dans vos selles soit causé par une tumeur, un ulcère ou seulement des hémorroïdes, il est important de consulter un docteur rapidement dès que l’on remarque ces signes. Cela peut véritablement vous sauver la vie. Et surtout, on dit non à l’auto-diagnostic et à l’auto-médication. Seul un médecin sera à même de vous donner un véritable diagnostic et le traitement qui va avec.

4. Une envie constante d’aller à la selle

Si vous avez le sentiment de trop souvent avoir envie d’aller à la selle, cela peut être un véritable symptôme du cancer du colon. Particulièrement si vous avez cette envie et que vous ne parvenez pas à l’assouvir parce que rien ne sort quand vous allez à la salle. Vous pouvez même ressentir cette sensation juste après être allé à la selle. Si c’est le cas, essayez de consulter un médecin aussi rapidement que possible.

En effet, des changements dans vos habitudes à ce niveau-là peuvent indiquer un cancer du colon. Ces changements sont liés au fait qu’une tumeur bloque le passage des excréments dans le tube digestif et vous empêche de tout évacuer lorsque vous allez à la selle. Si vous ressentez cette sensation de ne pas tout avoir évacué après être allé aux toilettes, il est donc important que vous consultiez un professionnel de la santé sans plus tarder.

5. Des selles plus étroites et allongées

Si vos selles changent de forme, cela peut être un symptôme du cancer du colon. En effet, si vos selles semblent prendre une apparence plus étroite et longue, cela peut indiquer la présence d’une tumeur qui empêche le passage des selles dans le tube digestif et modifie donc la forme de celles-ci. Parlez-en donc à votre médecin rapidement afin qu’un diagnostic puisse être établi de manière aussi efficace et rapide que possible. Un cancer de l’anus peut aussi être à l’origine de ces symptômes.

6. Des douleurs abdominales


Avoir souvent mal au ventre peut être un symptôme du cancer du colon. En effet, si votre abdomen (en particulier le bas de l’abdomen) vous fait souffrir et est plus tendre que la normale au toucher, cela peut être un signe précurseur d’un cancer du colon. Lorsqu’une tumeur se développe au niveau du système digestif, qu’il s’agisse du colon ou du rectum, les douleurs abdominales sont communes.

Une tumeur peut bloquer le passage des aliments dans le tube digestif et donc rendre celle-ci plus difficile et douloureuse que la normale. Les douleurs ainsi engendrées peuvent donc être extrêmement sévères et constantes. Une douleur lancinante peut également être le signe que la tumeur s’est répandue à d’autres organes. Si votre mal de ventre dure plus de 2 à 3 jours, consultez un médecin aussi vite que possible pour qu’il vous donne un diagnostic.

7. Une anémie inexpliquée

L’anémie est un manque de globules rouges au niveau du sang. C’est l’hémoglobine contenue dans les globules rouges qui est responsable du transport de l’oxygène à travers notre corps. Lorsque l’on souffre d’anémie, on a généralement le teint pâle, un coeur qui bat rapidement, le souffle court, les mains et les pieds froids. Une anémie soudaine et inexpliquée peut être causée par un cancer du colon.


En effet, le cancer du colon a tendance à causer un manque de fer dans le sang. Or, c’est le fer qui est à l’origine de la production de globules rouges et d’hémoglobine par notre sang. Une anémie ferriprive est donc souvent remarquée chez les personnes atteintes de cancer du colon. Cela est causé par le fait que les tumeurs tendant à saigner à l’intérieur du tube digestif. Cela cause une perte de sang parfois importante.

8. Une perte de poids inexpliquée
Lorsque l’on perd du poids de manière rapide et inexpliquée, cela peut être un symptôme du cancer du colon. Si vous êtes âgé de moins de 50 ans et que vous perdez du poids sans manger moins et que vous ne souffrez pas d’une maladie telle que la dépression, le cancer du colon est une piste probable. Une perte de poids rapide et incontrôlée indique toujours un problème de santé plus ou moins sérieux, et le cancer du colon ou du rectum en font partie.

Une étude publiée en 2006 par une université anglaise montre que la plupart des cas de perte de poids rapide sont causés par un stage avancé de cancer du colon. Il est donc primordial de consulter un médecin extrêmement rapidement si l’on remarque que l’on est en train de perdre du poids de façon incontrôlée. En effet, la croissance d’une tumeur peut causer une perte d’appétit et donc une perte de poids, mais aussi une modification de votre métabolisme.

9. De la faiblesse et une certaine fatigue
Souffrir de fatigue chronique peut être un symptôme du cancer du colon. Si vous souffrez soudainement d’une perte d’énergie et d’une fatigue importante, il peut être judicieux de consulter votre médecin pour vous assurer qu’il ne s’agit pas d’un symptôme associé à un cancer du colon ou du rectum. Le fait de se sentir fatigué constamment et sans raison n’est pas bon signe : il est donc important de ne pas prendre ce symptôme à la légère.

La fatigue et la faiblesse généralisée peuvent également avoir d’autres origines mais il est fréquent que celles-ci soient causées par de l’anémie dans le cas d’un cancer du colon. En effet, l’anémie est un symptôme souvent associé au cancer du colon et elle a un véritable impact sur votre forme et votre santé au quotidien. Demandez encore une fois conseil à votre médecin et bannissez auto-diagnostic et auto-médication de votre vocabulaire !

10. Des gaz et un ventre qui gonfle


Des gaz et un ventre gonflé peuvent être signe d’une tumeur obstruant le colon. En effet, la tumeur présente dans le tube digestif peut obstruer le passage et causer une accumulation de gaz, de solides et de liquides à l’intérieur du ventre. De fait, le ventre prend une apparence gonflée et dure. Il est donc important, si vous présentez ce symptôme, de consulter votre médecin assez rapidement afin d’en déterminer la cause. En effet, mieux vaut prévenir que guérir !

Source

Voir aussi:

Il ose enfin montrer son corps et les ravages de l’obésité après avoir perdu plus de 125 kg
Marcio Mizael Matolias le « roi » qui vit dans un château depuis 22 ans! Son histoire est incroyable !
Sa cigarette électronique a mis le feu à quatre voitures
Directrice de l’école, une mère est accusée de torture après avoir enchaîné son fils de 8 ans, prisonnier avec du scotch sur la bouche
Elle perturbe une rencontre aux Pays-Bas en envahissant le terrain toute nue !!