Devenu Barbie, le Ken humain révèle qu’une chirurgie manquée l’a laissée avec un trou très profond dans le menton

C’est en naviguant sur Instagram qu’on est tombé sur les nouvelles « stories » de Jessica Alves, le Ken humain devenu Barbie. La vedette d’Instagram a encore réservé de belles surprises à ses fans puisqu’elle leur a révélé qu’elle allait subir de nouvelles opérations de chirurgie esthétique.

En effet, elle a décidé de se faire une liposuccion des pieds en plus de réparer un trou dans son menton. Sa série de « stories » commence dans une voiture où elle explique qu’elle se rend dans un établissement médical pour passer une nouvelle fois sur le billard.

Par la suite, on la retrouve dans une pièce fermée qui ressemble à une salle de bain où elle explique à ses abonnés pourquoi elle a un pansement sur le menton. Elle explique qu’une procédure de chirurgie esthétique a mal tourné et qu’elle se retrouve donc désormais avec un trou sur le menton. 

Une anomalie qu’elle ne supporte pas et à laquelle elle veut remédier à tout prix. 

Elle décrit ce trou comme très profond et très désagréable.

Dans la 3e partie de sa série de « stories », on la retrouve avec son chirurgien. Elle semble à la fois impatiente et fébrile à l’idée de se faire opérer. C’est à ce moment-là qu’elle nous apprend qu’elle va en profiter pour se faire une liposuccion des pieds parce qu’elle a «des gros pieds» selon elle. Elle indique également qu’elle va avoir droit à une liposuccion du coup en plus de se faire «fixer» le nez. 

Rien n’est trop beau pour celle qui se fait désormais appeler Jessica. Elle a profité de l’occasion pour se prendre en photo avec son médecin afin de garder un souvenir de ses nouvelles opérations.

Voir aussi:

Pour ne pas tricher aux examens, une école force ses élèves à porter une boîte de carton sur la tête
3 erreurs à ne pas faire avec le fil dentaire
Les Portoricains réinventent la veillée funéraire
Aliment tombé au sol: La règle des cinq secondes part donc d’une vérité scientifique!
Pour un selfie, il détruit une oeuvre d’un million!