Fin du mystère des «guirlandes de slips» !

Blague potache, oeuvre artistique ou revendication politique… des hypothèses diverses et variées avaient été émises sur la raison de ces apparitions nocturnes de sous-vêtements masculins et féminins dans la ville.


Une décoration incongrue relatée par beaucoup d’internautes et dans nombre de médias nationaux et régionaux


Les élèves d’une classe de 4e du collège Notre-Dame-de-Poligny ont finalement levé le mystère lundi expliquant que ces «fameuses guirlandes ne sont porteuses d’aucune revendication, et ont été posées dans un seul but pédagogique et scolaire».

L’idée leur en est venue dans le cadre d’un travail scolaire à propos des notions de désinformation et de rumeur urbaine. «Nos actions pirates n’avaient d’autre but que de susciter des réactions, à partir desquelles nous avons écrit un spectacle», expliquent les collégiens dans un message relayé par l’auteur et comédien Nicolas Turon, initiateur du projet. «Il s’agissait aussi pour nous d’éprouver la force de répercussion des médias», disent-ils à propos de cette initiative qui a été menée avec la complicité de la mairie et de France Bleu Besançon.

Voir aussi:

Une Bangladaise accouche de jumeaux moins après mois d’avoir accouché d’un petit garçon
Ces choses appartiennent désormais au passé
Un couple de pingouins mâles a couvé un petit et s’occupent de lui !!
Des lames de rasoir et de scalpel fixées sur un toboggan
Sur les conseils de son dermato, elle prend un bain d’eau de Javel. Ce qui lui arrive est extrêmement dangereux…