« J’arrête le running, ça abîme mes seins »: au lieu de vous trouver de fausses excuses, vous choisissiez le bon soutien-gorge!

Si vous faites du jogging, n’oubliez surtout pas de porter un soutien-gorge de sport et de choisir la bonne taille. Selon une étude réalisée par Triumph, deux tiers des femmes portent la mauvaise taille de soutien-gorge et les experts estiment qu’il en est de même quand elles font du sport.


young-woman-running-jogging
Febin Melepura, spécialiste de la douleur et de la médecine du sport à New York explique au Daily Mail que les dommages subis par la poitrine sont irréparables. « Le sein est maintenu par les tissus adipeux et les ligaments de Cooper et avec le stress causé par le mouvement, il s’étire et ne se remet pas en place. Cela peut causer un affaissement des seins, des blessures au tissu conjonctif et de la douleur. »

La présidente de la commercialisation des produits Reebok conseille de ne pas garder un soutien-gorge plus d’un an. Parmi les autres conseils récoltés par le Daily Mail, citons Lisa Ndukwe, de la marque Sweaty Belly: « Même si vous avez un bonnet A, le soutien-gorge de sport est tout aussi important que pour un bonnet D. Il doit être serré sous la poitrine, plus serré qu’un soutien-gorge habituel. Le tissu qui recouvre la poitrine doit être serré sans tissu lâche. »


Pour savoir si vous avez bien choisi votre soutien avant d’aller courir, sachez que vos seins ne doivent pas bouger pendant l’exercice et qu’ils doivent être plus proches de votre menton que de votre nombril.

Source: 7sur7.be

Voir aussi:

Les grands risques du soja : des scandales alimentaires sans cesse
Elle perturbe une rencontre aux Pays-Bas en envahissant le terrain toute nue !!
Les autorités thaïlandaises interviennent après ces photos d’éléphants squelettiques forcés à distraire le public
Ayant le plus gros derrière du monde, elle explique pourquoi les hommes ont peur de sortir avec elle
Quelques plantes fétiches pour soulager les piqûres de moustiques