Les pollens sont de retour

La saison des allergies aux pollens a débuté avec l’arrivée du printemps. Les premières fortes concentrations de graines de pollen de bouleaux ont été observées.


Pollens-risque-allergique-eleve-en-France-metropolitaine_large_apimobile

« Le seuil de sensibilité commence à 80 grammes par m³ pour 90 % des allergiques. Les personnes souffrant d’allergie ont donc déjà ressenti les premiers signes de la saison ». Ce premier type d’allergie s’étend de la fin du mois de mars au début du mois de mai.

« Et ensuite, débute la saison des allergies aux pollens de graminées, plus connue sous le nom de rhume des foins. Il s’agit d’une autre allergie qui peut toucher les personnes sensibles jusqu’au mois d’août. Il faut bien distinguer les deux. Quelqu’un peut être allergique aux bouleaux et pas aux graminées, et inversement », précise Lucie Hoebeke.

Le seuil de sensibilité est beaucoup plus bas pour les graminées. « Il est de 50 grammes par m³ », précise la collaboratrice scientifique. Rappelons que, selon une étude menée il y a quelques années par l’Université de Gand, 13 % de la population belge est allergique aux pollens de bouleaux et 25 % aux pollens de graminées. « Il s’agit des deux principales allergies dont souffrent les Belges », indique Lucie Hoebeke.

Les symptômes de ces allergies sont les yeux qui gonflent et qui pleurent. « Certains allergiques peuvent même souffrir de conjonctivite », explique Lucie Hoebeke. La respiration est également défaillante avec la présence de sifflements et le nez bouché. « Cela peut même aller jusqu’à de l’asthme ».


Pour le traitement, il est recommandé d’aller voir son médecin. Mais des gestes au quotidien sont souhaités. Il est déconseillé de réaliser des exercices physiques en plein air, de rouler en voiture les vitres ouvertes, de sécher le linge dehors ou encore de se laver les cheveux avant d’aller dormir. « Le patient peut également se renseigner au sujet de la désensibilisation ».

Enfin, si les pollens de bouleaux et de graminées sont les plus connus, d’autres sont également présents en forte concentration au début de l’année. « Il s’agit des pollens d’aulne et de noisetier. Ils sont captés à la fin du mois de janvier et au début du mois de février ». Quant à l’Armoise, elle pollinise au mois d’août. « Certains peuvent aussi être allergiques à cette plante. Mais les cas sont moins fréquents », conclut Lucie Hoebeke.

Voir aussi:

Sa tête gonfle comme un ballon lorsqu’il fait une réaction allergique à sa teinture pour barbe !
Un moment horrible: une petite fille de 9 ans enlevée en pleine rue par un pédophile, un héros adolescent la sauve
Comment détecter l’énergie négative chez soi avec uniquement un verre d’eau?
Elle a perdu sa belle chevelure en utilisant un produit défrisant
Pensant que ce sont des sachets de thé, une grand-mère achète un paquet de 30 préservatifs