Pour aller à l’école, des enfants vietnamiens doivent traverser une rivière dans des sacs en plastique

Des villageois d’une région montagneuse du Vietnam mettent littéralement leur vie en danger pour s’assurer que leurs enfants aillent à l’école bien au sec. 

Le village de Huổi Hạ est l’un des villages les plus reculés et les plus difficiles d’accès de la province de Dien Bien.  

Les 500 habitants de ce village ne lésinent toutefois pas avec l’éducation. 

Lorsque survient la saison des pluies, les eaux montent et les ponts de bambou sur lesquels les villageois passent normalement pour franchir la rivière Nam Chim deviennent inutilisables.  

Pour les 50 collégiens du village, il faut donc trouver une solution alternative. 

Faisant preuve d’une détermination hors du commun, des adultes placent donc les adolescents dans des sacs de plastique et traînent ces derniers à travers le puissant courant de la rivière. 

Les enfants ne sont toutefois pas au bout de leurs peines: ils doivent marcher encore cinq heures pour atteindre l’école. 

Ce n’est évidemment pas un parcours qu’ils entreprennent chaque jour. Les étudiants sont pensionnaires à l’école et ne reviennent au village que la fin de semaine. 

Le chef du village de Huổi Hạ, Vu A Giong, a déclaré que le plus grand souhait de ses habitants était d’investir dans la construction de ponts suspendus au-dessus des cours d’eau. 

Voir aussi:

Une gardienne a été sauvagement attaquée alors qu’elle protégeait des enfants
Une étudiante américaine a frôlé la mort à cause d’un tampon
L’histoire bouleversante de cette mère qui vit avec des répliques en carton grandeur nature de son fils décédé
Elle dénonce sur Facebook comportement indigne d’un père qui avait attaché les cheveux de sa fille à son caddie en plein supermarché!
Avec des yeux immenses, ce chat fait halluciner les internautes