Un homme demande le divorce 24 heures après le mariage quand il découvre les fesses de sa femme

Un jeune marié ghanéen a demandé le divorce seulement 24 heures après son mariage lorsqu’il a découvert les fesses de sa femme !

Divorcer, ça arrive… On l’a d’ailleurs vu récemment chez les stars et les peoples. On se demande même si certains n’en ont pas fait un sport national. Très souvent, les raisons les plus farfelues sont évoquées mais on vous avoue que celle la, on ne l’avait jamais entendue…

Après avoir célébré leur mariage à l’église, ce couple de ghanéen a donc passé sa nuit de noce. Lorsque, surprise, le mari a en fait découvert que sa femme n’avait pas les fesses aussi généreuses qu’il le croyait !

En effet, durant la période « pré mariage », les deux jeunes gens n’ont fait que se « fréquenter » sans avoir de relations sexuelles, culture oblige. Le jeune futur divorcé explique qu’à travers les vêtements, ses courbes laissaient penser que sa future femme avait un popotin généreux. Un trait physique qui l’attirait énormément.

Depuis qu’il a découvert « le pot aux roses », ce jeune mari est désemparé et souhaite même divorcer à cause des fesses de sa femme ! En effet, il explique que son corps ne l’attire pas autant qu’il ne croyait même si elle a tout l’air d’être une femme bien.

Qui plus est, il a aussi été dérangé par sa taille qu’il a trouvé « trop petite« . En entendant tous ces reproches sur son physique, on se demande bien comment cette pauvre femme a bien du réagir… Après tout, elle aurait elle aussi le droit de critiquer le physique de son mari après leur mariage ! Pourtant, il ne semble pas qu’elle s’en soit plainte…

Source: Legit

Voir aussi:

Cette femme partage sa maison avec 1100 chats
Le violeur s’effondre en apprenant que sa victime est atteinte du Sida
Une jeune femme participe à une fête étudiante alors qu’elle savait qu’elle était positive à la COVID-19
4 ans, il a donné une réponse sincère et très remarquée sur les étrangers
Un jeune homme de 26 ans s’est encorné deux fois et est projeté dans les airs lors d’un lâcher de taureaux