Un homme simule sa propre mort pour éviter la justice après des accusations

Nicholas Alahverdian, 34 ans, qui a simulé sa propre mort pour échapper à des accusations après que son ADN l’ait lié à une agression sexuelle et à une fraude dans deux États aux USA, a été arrêté après avoir été admis dans un hôpital en Écosse alors qu’il souffrait de COVID-19.

Une entrée sur un site nécrologique avait affirmé que l’homme qui est un ancien militant de la protection de l’enfance de Rhode Island aux USA était décédé d’un lymphome non hodgkinien en février 2020. Il y avait une citation in memoriam avec la signature d’un membre du Congrès sur du papier à en-tête officiel, même un avis de décès citant prétendument le maire de Providence, RI.

Un an plus tard, la police a déclaré qu’elle ne croyait pas qu’il soit mort.  Les procureurs de l’Utah et la police de l’État de Rhode Island ont déclaré qu’Alahverdian avait été retrouvé à l’hôpital universitaire Queen Elizabeth de Glasgow, où il avait utilisé le pseudonyme d’Arthur Knight.closevolume_off

Il fait maintenant l’objet d’une procédure d’extradition vers l’Utah après que l’ADN a conduit des responsables en Écosse où il a été retrouvé en train de lutter pour respirer sous un ventilateur.

En 2008, Alahverdian a été reconnu coupable de deux accusations d’agression sexuelle dans l’Ohio et en 2017, son ADN de cette affaire a été téléchargé dans une base de données nationale. Les procureurs affirment qu’en 2020, son ADN correspondait à des échantillons d’une agression sexuel qui aurait eu lieu dans l’Utah et a découvert qu’il était suspect dans un certain nombre d’autres incidents à travers l’Amérique. Ces accusations découlaient d’une rencontre entre M. Alahverdian et une autre étudiante du Sinclair Community College à Dayton, Ohio, qui a déclaré à un policier du campus que M. Alahverdian l’avait pelotée et s’était mastur.bé devant elle dans une cage d’escalier. La condamnation, dont M. Alahverdian a fait appel sans succès, l’obligeait à s’inscrire en tant que délinquant sexuel.

Le procureur du comté de l’Utah, David Leavitt, a remercié la police du monde entier, y compris la police écossaise, d’avoir trouvé l’homme recherché.

Voir aussi:

Un bébé dauphin meurt à cause des touristes qui voulaient faire des selfies
L’incroyable sauvetage d’un bébé au bord d’une autoroute
Attention les parents: Les lingettes bébé sont un véritable poison!
Un ouvrier du bâtiment, qui est empalé au visage par une barre de métal dans une chute d’horreur, survit miraculeusement
Sentant une main baladeuse, la jeune femme de 21 ans avait mis son poing dans la figure de son agresseur, lui brisant le nez