Une gardienne de prison s’envoie en l’air avec un détenu devant 11 autres emprisonnés.

Une agente correctionnelle a été condamnée à une peine d’emprisonnement après avoir été surprise en train d’avoir une relation sexuelle avec un détenu, devant une douzaine d’autres individus incarcérés, à la prison du comté de Fresno où elle travaillait.

La jeune femme de 26 ans qui travaillait dans le comté de Fresno depuis 2016 avait fait l’objet d’une enquête à la suite d’un incident au cours duquel elle avait été surprise en train d’avoir une relation sexuelle avec un détenu. L’ancienne agente correctionnelle aurait aussi introduit clandestinement un téléphone à l’intérieur des murs de la prison, en plus d’avoir été à la tête d’un trafic de rasoirs.

L’enquête aura aussi permis d’apprendre que Gonzalez avait percé un trou dans son uniforme afin de lui permettre d’avoir des relations sexuelles avec un prisonnier.

Mais ce qui surprend le plus dans cette enquête, c’est de savoir que Gonzalez aurait eu des relations sexuelles avec un prisonnier, et ce, alors que 11 autres détenus étaient témoins de la scène.

Le shérif adjoint, Steve McComas, a indiqué auprès du média local The Fresno Bee qu’il n’avait jamais vu ou entendu auparavant une histoire du genre au cours de ses 26 ans de carrière : «  C’est quelque chose que seul un esprit dépravé peut trouver. […] Elle a prêté serment et elle l’a trahi et, ce faisant, a mis en danger la vie de ses collègues. Mais elle n’a montré aucun remords. Elle appelle continuellement le détenu en question et a des conversations sexuellement explicites avec lui et se vante des crimes qu’elle a commis. »

En avril dernier, Gonzalez a choisi de ne pas contester les accusations portées contre elle, dont un chef d’accusation d’activité sexuelle par un employé d’un établissement de détention avec un adulte confiné consentant, un chef d’accusation de possession de drogues ou de boissons alcoolisées dans un établissement pénitentiaire et un chef d’accusation de possession d’un appareil cellulaire dans l’intention de livrer à un détenu.

L’avocat de Gonzalez a aussi tenté de convaincre le tribunal que sa cliente se trouvait dans une position vulnérable, alors que son mariage prenait fin : « Elle n’a jamais eu l’intention de faire du mal ou de mettre en danger les employés de la prison ou quiconque dans la prison. »

Tout en annonçant à Gonzalez qu’elle devrait passer deux ans et sept mois en prison, le juge Michael Idiart a déclaré : « Je pense que ce que vous avez fait était terrible, stupide et que vous avez ruiné votre carrière. Mais je crois aussi que les gens peuvent se racheter et que vous avez le reste de votre vie pour le faire. »

Voir aussi:

L’incroyable crash d’un motard à 225 km/h…
Les 10 métiers qui comptent le plus grand nombre de psychopathes
Il échange un diamant de 160 000 dollars contre 20 dollars de cannabis
Cet automobiliste américain a vu la mort de très près et il l’a même filmée
Cet homme collectionne ses ongles depuis 36 ans !