Un train de 268 wagons a parcouru 90 kilomètres à une vitesse maximale de 110 km/h…sans conducteur !

L’incident a eu lieu en Australie ce lundi. Un train du géant minier BHP et doté de quatre locomotives s’est soudain mis en branle alors que son conducteur venait de quitter son poste pour inspecter l’un des wagons.


L’entreprise ignore toujours ce qui a entraîné le train dans sa folle chevauchée en solitaire. Le gigantesque convoi a en tout cas atteint la vitesse de 110 km/h et BHP n’a eu d’autre choix que de le faire dérailler avant qu’il n’atteigne sa destination finale, par mesure de sécurité.

© afp.


Le train reliait Newman à la ville portuaire de Port Hedland, dans l’État d’Australie-Occidentale. Une enquête a été ouverte afin de comprendre les circonstances de cette catastrophe ferroviaire. Les dégâts sont considérables et la perte des cargaisons se chiffre en millions de dollars.

BHP a indiqué que les opérations de déblaiement et de réparation de cette voie ferrée cruciale pour les exportations de minerai de fer prendraient une semaine. Le groupe anglo-australien a cependant indiqué qu’il puiserait dans ses réserves de minerai de fer et que l’accident n’impliquerait pas de rupture dans les approvisionnements.


L’action de BHP cédait mercredi 1,21% à 33,14 dollars australiens à la Bourse de Sydney, en raison d’informations en Grande-Bretagne sur les poursuites judiciaires visant le groupe à la suite de la catastrophe de Samarco au Brésil.

En novembre 2015, la rupture de ce barrage (copropriété de BHP et du brésilien Vale), constitué de déchets de minerai de fer, avait entraîné une gigantesque coulée de boue, qui avait fait 19 morts et provoqué un drame écologique majeur.

Voir aussi:

Harcelée par un automobiliste, cette cycliste se venge de la meilleure des manières
Il cache les yeux de sa femme enceinte qui conduit à 130 km/h sur l’autoroute
Dormir nu pour aller bien !
Un lycéen de 16 ans mis en examen pour avoir étranglé sa professeure de mathématiques