En pleurs, cette jeune femme se fait virer de la salle de sport car «on voit son ventre qui dépasse»

Shelby a fondu en larme quand elle est sortie de la salle de sport. Sur le parking, elle a directement enregistré un message vidéo témoignant de ses sentiments après la très mauvaise expérience qu’elle venait de vivre.

Shelby s’est rendue à la salle, habillée en tenue de sport, et à l’accueil on lui explique qu’elle n’est « pas autorisée à porter des soutiens-gorge de sport » et qu’« elle ne peut pas montrer son ventre ». « Elle a dit que c’était bon pour cette fois, mais que pour la prochaine fois, je devais m’habiller autrement », explique Shelby dans la vidéo publiée sur TikTok. Elle ne comprend pas trop car son vêtement ne laissait passer qu’un centimètre de peau.

Elle commence alors sa séance de sport. « 15 minutes sur le tapis de course plus tard, le coordinateur est venu me voir et m’a demandé de partir . » Elle s’est mise à pleurer en ajoutant : « J’étais tellement gênée. »

Dans les commentaires de la vidéo, plusieurs personnes lui disent que la salle ne fait qu’appliquer les règles. Mais Shelby n’y croit pas. « Vous devez juste vous rappeler que pour certaines personnes, il faut beaucoup de courage et de confiance pour aller à la salle de sport. Je crois sincèrement que si c’était une femme plus mince qui se tenait là au comptoir, ils ne m’auraient pas dit ça. »

Elle ajoute alors que le problème était surtout la façon dont on lui a parlé et le fait qu’elle ait pu commencer sa séance d’entraînement avant qu’on lui dise de partir.

À côté de cela, la jeune femme a reçu de nombreux soutiens dans les commentaires. « Oh chérie, ne sois pas gênée, c’est eux qui devraient être gênés. Ne pleure pas, souviens-toi juste que tu es belle et forte. »

Voir aussi:

En prenant la dernier comprimé de son traitement de chimiothérapie, ce petit garçon pleure de joie
Elle demande à la vétérinaire d’euthanasier sa chienne paralysée, mais la vétérinaire a rapidement trouvé le problème…
Cinq zones érogènes où les femmes veulent être embrassées. Elles adorent ça !
Elle prétend être une vraie vampire âgée de 600 ans
Malgré les avertissements des médecins, cet homme veut continuer de s’injecter de l’huile dans les muscles