Malgré les avertissements des médecins, cet homme veut continuer de s’injecter de l’huile dans les muscles

Un homme qui s’injecte de l’huile dans les muscles ne compte pas s’arrêter de sitôt. Le Brésilien Valdir Segato est très suivi sur les médias sociaux, où les vidéos de lui exhibant son physique inhabituel ont été vues des millions de fois.

Comme vous pouvez le deviner, pour atteindre cette forme, il lui a fallu une intervention artificielle, que vous ne devriez absolument pas essayer à la maison.

Depuis plusieurs années, il a recours à des injections de synthol pour gonfler ses muscles, malgré les avertissements selon lesquels cela augmente le risque d’accident vasculaire cérébral, d’infections, d’abcès et même d’amputation.

Valdir, qui est suivi par 1,7 million d’adeptes sur TikTok, dit avoir été influencé par Arnold Schwarzenegger et l’Incroyable Hulk. Chez lui, à Sao Paulo, il est surnommé « Le Monstre », surnom qu’il apprécie beaucoup.

En 2016, des médecins l’ont averti que s’il continuait à utiliser l’huile, il risquait d’être défiguré, de subir des lésions nerveuses et musculaires, ainsi qu’une pléthore d’autres conséquences désagréables, mais cela ne l’a pas découragé.

« Les médecins me disent d’arrêter, mais je continue d’en prendre parce que je le veux, parce que j’aime ça », a déclaré Valdir.

Pendant ce temps, son ami Fernando Carvalho da Silva a adopté une perspective différente : « L’histoire de l’huile, c’est de la stupidité. Il pense que c’est bien et je suis un ami donc je me tais, mais au fond de moi, j’ai envie de lui dire d’arrêter, mais il ne veut pas. Il est heureux comme ça. C’est le risque qu’il prend. Il veut être beau et être célèbre ».

Valdir raconte que dans sa jeunesse, il était toxicomane. Après avoir arrêté de consommer, il a commencé à s’entraîner à la salle de sport, mais il s’est vite rendu compte que les résultats caricaturaux qu’il visait ne pouvaient pas être obtenus par une alimentation saine et des haltères.

Alors, quand un membre de sa salle de sport lui a proposé le synthol, il l’a pris. Valdir dit qu’il a une personnalité addictive, ce qui signifie qu’il n’a pas fallu longtemps pour qu’il devienne accro à ce produit et à son apparence.

Mais malgré les avertissements répétés, Valdir est « heureux » de son physique et de la façon dont il l’a obtenu.

« Je reçois beaucoup de critiques sur les réseaux sociaux, mais j’ai aussi des millions de fans dans le monde entier. Des gens qui m’aiment et d’autres qui me détestent, mais je ne peux pas plaire à tout le monde, alors je prends tout en compte et j’essaie de ne pas m’inquiéter de l’opinion des autres. »

Voir aussi:

Elle demande à la vétérinaire d’euthanasier sa chienne paralysée, mais la vétérinaire a rapidement trouvé le problème…
Elle prétend être une vraie vampire âgée de 600 ans
Elle devait s’occuper d’un cochon sauvé par une association, elle en fait du pâté
En prenant la dernier comprimé de son traitement de chimiothérapie, ce petit garçon pleure de joie
Sa copine essaie de suivre un tuto de danse sur TikTok